Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Les naissances avant terme.



Psychologie Cosmique

06-12-86 10/10


Les naissances avant terme


Je vous écoute.

Les questions qui pourraient encore venir ont trait à l’astrologie, en fait on a tendance à nous expliquer que par suite de manipulations exécutées par des humains, il y a des naissances qui sont faites avant le terme si je puis dire.
L’âme trouve-t-elle vraiment ce qu’elle est venue chercher dans un corps dont la naissance a été provoquée, donc avec un thème forcé ?

Il ne faut pas vous inquiéter pour cela. S’il y a une loi qui veut que l’âme prenne possession de son corps au moment du premier souffle à la naissance, il y a aussi une autre loi qui veut que la puissance de la nature soit tellement forte, que le corps d’un nouveau né, sans être habité par une âme, peut survivre naturellement quelques jours.

Ce qui fait que pendant l’espace de ces quelques jours, si l’âme concernée par ce corps voit que l’heure de sa naissance a changé, que certaines anomalies se sont révélées par la maladresse des opérateurs, l’âme en parlant avec ses guides, avec les seigneurs du karma comme vous dites, l’âme peut parler du dossier et le refuser.

À ce moment-là, on va chercher quelqu’un d’autre concerné par le cas. On lui dit : « Voilà c’est telle heure il y a tels astres, c’est tel aspect, est-ce que ça te va ? Tu auras tels et tels problèmes, telles et telles épreuves. » Si l’individu accepte, immédiatement il prend possession du petit bébé qui dort. Cela se passe très naturellement et très simplement.

Naturellement il est très désagréable pour un individu qui a choisi une famille, des choses très précises, d’être dérangé dans tout ce qu’il avait prévu, simplement parce que la mère désire accoucher un petit peu avant, pour être libérée à Noël, parce que Pâques est proche, ou parce qu’il faut partir en croisière, alors on force bébé à venir un peu plus tôt.

Naturellement ce genre de comportement n’est pas à favoriser, et dans la mesure où il y a des accidents, dans la mesure où quelquefois les hommes ne peuvent pas faire autrement, où leur décision est plus forte, alors le pardon peut s’exercer sur leurs actes parce que la loi de la nature est telle, que l’individu a le droit de refuser un corps qui naît.

Si le corps intéresse quelqu’un, il va être maintenu par le prana trois jours, et si véritablement personne ne veut de ce corps, le prana lui-même s’en va comme une petite fumée bleue, et il ne reste qu’un cadavre. Naturellement, si la chose se répandait trop, il y aurait beaucoup de réclamations et cela se terminerait en problème de civilisation. Mais dans la mesure où les choses ne sont pas trop répandues, la réparation peut avoir lieu.

Vous savez, il y a quand même des aspects modérés à ce que vous appelez la destinée, la fatalité, le programme, le plan. Il y a une grande souplesse dans les forces universelles, et quelqu’un qui devait venir sous l’aspect d’une femme peut très bien, d’un seul coup, venir sous l’aspect d’un garçon.
Ce qui compte, ce sont les énergies du caractère de la personne, de l’envergure de la personne, ce sont les aspects qui vont constituer sa capacité cérébrale, sa capacité manuelle, son plan de conscience.

On croit que les familles sont choisies, c’est un fait, et on essaie autant que possible de faire les choses au plus précis. Mais si quelquefois les choses sont un peu plus souples, elles ne manquent pas forcément de précision.

La vie est un feu en mouvement qui tourne, et dans ce mouvement il y a des cycles qui viennent, précis comme des horloges, et à l’intérieur de ce mouvement il y a des choses qui se passent et qui sont tout simplement des actions et des réactions.
Les grands programmes sont rigides, les petits sont plus souples pourquoi ?

L’homme a la liberté et beaucoup d’autres créatures ont aussi la liberté, comme l’ange. Alors dans un système qui est trop rigide, la liberté ne peut pas être. La création de l’homme, a eu lieu avec la liberté des anges. Naturellement ils n’ont pas eu le droit de créer n’importe quoi, par fantaisie, par folklore c’est certain.

Mais dans leur possibilité de création, leur liberté s’est exercée. Regardez dans la nature toutes les formes qui existent, est-ce qu’on ne dirait pas qu’un ange s’est amusé ? Regardez tous les poissons qui existent, tous les animaux terrestres, tous les oiseaux, toutes les plantes, toutes les fleurs, toutes les herbes, toutes les formes de rochers, tous les minéraux, est-ce que cela ne ressemble pas à un grand jeu créatif ? Ça, c’est la liberté de création, c’est la liberté d’action, c’est la liberté de l’ange. L’ange a fait le jardin le plus beau possible, le plus artistiquement possible.

Certains artistes ont des tempéraments qui ressemblent à de la poésie, à de la finesse, à de la tendresse. Leurs peintures sont comme des voilures, donc leurs créations sont toute finesse. Il y a la rose, l’orchidée, le flamant rose etc.

Et puis, il y a d’autres artistes avec un tempérament un peu plus fort en tant que personnalité terrestre, alors leurs peintures, leurs créations, leurs chants, leurs musiques leur correspondent.

Avec les anges il y a les mêmes nuances, vous avez des anges qui sont appelés des muses que l’on voit tout en transparence, en finesse, en délicatesse, il y en a d’autres qui sont un peu plus soldat, alors ils ont fait des éléphants, des hippopotames, les montagnes.
Chaque archange a donné à sa suite d’anges un certain tempérament, et cela non pas parce que c’est la loi, mais parce que la création est un grand rire, un grand jeu, une grande fête. Plus il y a de diversité, plus il y a de joie et à l’intérieur de cette joie il y a certaines notes, il y a certains rythmes, c’est ce que vous appelez le plan, qui pour nous n’en est pas un, c’est tout simplement le diapason.

Tout l’effort de l’homme est d’apprendre à chanter et à rire au diapason avec le céleste, trouver la note juste. Trouver la note juste c’est rencontrer la réalité dont nous parlions tout à l’heure.

Essayez de participer à ce grand chant, de participer à ce grand déferlement, à cette folie de création heureuse. Regardez le monde avec ce même tempérament.
Émerveillez-vous, essayez de comprendre et essayez de vous mettre à la place de l’ange créateur. Qu’auriez-vous fait ? Imaginez que vous puissiez créer des formes, créer votre vie, et vous vous rendrez compte de ce qu’est la création.

Je vous salue.