Skip to content

Détruisez le rêve



Psychologie Cosmique

25-06-89



Détruisez le rêve

Détruisez le rêve, pourquoi ?

Parce que le rêve, même s’il paraît magique, séduisant dans ses premiers atours, étant donné qu’il est le diable, le vrai, un rêve qui n’est pas assouvi devient une source de haine. Remarquez chez les hommes l’envie d’être heureux, c’est un rêve. Chacun rêve d’avoir une belle voiture de sport, une grande maison, des vacances à la mer, à la montagne; pour les hommes il s’agit d’avoir la plus belle fille du monde et les filles le plus beau garçon du monde ; c’est un rêve.

Lorsque la vie tombe sur ce genre d’individu et que la femme s’aperçoit que son mari n’est que le mineur du coin, un mineur bien gentil, mais qui a un nez tellement disgracieux que ce n’est pas vraiment l’Apollon qu’elle désirait. Ce n’est qu’un mineur, il n’a pas beaucoup d’argent et c’est un homme fatigué lorsqu’il rentre le soir, alors la grande scène d’amour autant ne pas y compter. Automatiquement son rêve se trouve détruit et la femme devient hargneuse et reproche tout à son mari mineur. Le mineur ne comprend plus et un jour, il va dans sa mine et se dit : « ma femme ne m’aime plus et elle me hait et il demande à la terre de l’ensevelir ».
Ainsi énormément de femmes rendent leur mari très malheureux, tout simplement parce qu’elle voulait un rêve et non pas un mari.

De la même manière énormément d’hommes rendent leur femme malheureuse, parce qu’ils veulent épouser des femmes parfaites, des Miss monde, des femmes à fantasmes et un jour le fantasme n’existe plus, la séduction ne s’exerce plus et le mari reproche à sa femme de ne pas cacher ses horreurs. Et la femme à chaque fois qu’elle se regarde dans la glace, va prendre ses cheveux en haine et va accuser Dieu de la faire vieillir et d’avoir inventé les cheveux blancs, les poils aux jambes.

Petit à petit avec des choses complètement anodines, quotidiennes, bêtes, enfantines, naissent des drames qui peuvent aller jusqu’au drame vis-à-vis de la divinité, au refus même de la divinité.

C’est pourquoi je vous le dis, méfiez-vous des rêves, comme si vous aviez le Diable en face de vous, parce que c’est cela le diable. Pour éviter ces horreurs et ce karma trop lourd, débarrassez-vous des rêves. En vous débarrassant des rêves vous allez pouvoir contempler la belle vie que Dieu vous a réservée, une vie où vous pouvez être riche à millions, ou vous pouvez être beau comme des apollons ou comme des Dianes. Parce que dès qu’on est dans la vérité et que l’on regarde Dieu en face, c’est la beauté et la richesse qui descendent sur l’individu. Il n’y a pas de limite à la bénédiction de Dieu,  aussi bien que dans les biens matériels que dans le physique, c’est-à-dire la beauté du corps.

Ce qui est comique, plein d’humour, tendrement comique à ce moment-là, c’est que lorsque l’individu arrive à ce point de beauté intérieure et de richesse intérieure, il se moque complètement d’être riche dans la société ou d’être beau physiquement.

Ne vous trompez pas, vous pourrez très bien rencontrer sur la terre un être qui n’est pas beau et qui intérieurement véhicule la plus grande beauté, tout simplement parce qu’il s’en moque. Il a choisi avant tout le code génétique des parents parce que là est la meilleure vibration, mais le nez est vraiment tordu et depuis de nombreuses générations. Tant pis, je suis suffisamment heureux avec moi-même, en paix avec moi-même, plein d’amour, je me moque du nez que j’aurai. D’ailleurs si je veux bien y passer un peu de temps, je peux même le rectifier, alors je ne vais pas me priver de la possibilité d’avoir une génétique aussi belle et si proche de ma nécessité pour un simple nez.

Beaucoup d’individus font le contraire, ils parlementent avec les Seigneurs du karma, non, non, non, je ne veux pas de cette lignée-là parce qu’elle me donnerait des jambes tordues ou un manque de musculature.
C’est à ce moment-là que les Seigneurs du karma doivent pousser l’entité en incarnation et lui disent : « mais peu importe, tu auras la possibilité d’avoir un grand cœur et un mental performant, tu pourras comprendre toutes choses dans l’ésotérisme ».

Que se passe-t-il ?

Au moment où l’homme naît, il est en train de crier : « je ne veux pas, et l’enfant qui naît se met à pleurer de désespoir et comme plus spécialement il a refusé les jambes tordues, lorsqu’il vivra, il sera fixé sur ce point-là et il les verra d’autant plus qu’il les aura refusées ».

Tout le monde est né avec quelque chose qui était refusé de la façon dont je viens de la décrire. Cependant il faut savoir que vous avez la possibilité et le pouvoir d’effacer tous ces refus que vous avez pu émettre au moment de la naissance.

Comment ?

D’une façon simple, puisque l’âme qui a refusé là-haut est la même que celle qui vit en bas, vous n’avez qu’à regarder vos jambes tordues et vous dire: les jambes après tout c’est fait pour marcher, pour me tenir debout, de courir, il y en a qui n’ont pas de jambes, qui ne peuvent pas courir, moi j’en ai qui me portent bien ; Bon, d’accord, l’esthétique reste peut-être à désirer, mais elles me portent et je peux aller partout. La vérité c’est d’être suffisamment vivant pour pouvoir se libérer de la matière et contempler le nom de Dieu.

Merci Seigneur de ce que tu m’as donné des jambes, même si la matrice humaine ne permettait pas que ce soit des jambes parfaites, mais je préfère avoir des jambes tordues et un cœur fier et noble que d’avoir des jambes droites et un cœur tordu.

Sitôt que vous faites l’inventaire de ce qui ne vous plaît pas ou refusé et que vous faites la paix avec vous-même alors, vous pouvez véritablement vous considérer comme disciple pas avant.

Ce n’est que lorsque vous avez fait la paix en vous-mêmes et avec vous-mêmes que le vide sera suffisant en vous-mêmes pour que résonne le nom de Dieu et que le Maître apparaisse.

Lorsqu’il n’y a pas le vide en vous-mêmes, le nom de Dieu ou le nom du Maître ne peut pas résonner. Et ce vide ne peut pas s’installer s’il n’y a pas la paix. La paix ne peut pas exister si l’homme se déteste, s’il regarde toujours son nez tordu, ou bien sa peau qui ne bronze pas au soleil, ses yeux marron au lieu d’être bleus, les hanches plates au lieu d’être rondes.
Et pour en arriver à des choses qui sont un peu trop délicates à dire en publique et qui pourtant sont la préoccupation de chacun et de chacune ; beaucoup d’hommes se plaignent d’avoir un sexe trop petit. Combien d’hommes se plaignent de la petite dimension de ce que la nature leur a donné comme organe de reproduction et qu’ils assimilent à un organe de jouissance et de prestation virile.
De même pour les femmes, elles se plaignent de ne pas avoir la poitrine idéale.

Mais qu’est-ce qui est idéal ?

Ce qui est idéal ce n’est pas d’avoir quatre-vingt-dix de tour de poitrine, certes pas. Les poitrines ne sont que des mamelles pour donner du lait à des petits qui viennent de naître. Cela n’a rien à voir avec la beauté, l’esthétique. Cela n’a rien à voir avec un critère de beauté. C’est un instrument de survie pour un nouveau-né. Cet instrument de survie peut être beau, c’est certain. Mais il sera beau dans la mesure exacte où l’individu accomplit l’acte de la vie ou l’acte de donner la nourriture à l’enfant comme un acte divin.

À ce moment-là, la femme aura la poitrine la plus belle du monde, sans être pour autant désirable, car elle n’y aura mis aucun archétype inférieur, aucun fantasme ne pourra être déclenché, parce que sa poitrine ne sera pas la manifestation de sa beauté féminine, mais au niveau vibratoire, les seins seront des sources de vibrations et d’énergies pour nourrir les hommes pas seulement les enfants.

De même, lorsqu’on imagine le sexe masculin, bien sûr il vaut mieux qu’un corps soit beau, bien sûr c’est agréable, je le comprends parfaitement. Bien sûr l’homme est content lorsqu’il déploie un organe satisfaisant, c’est certain. Mais étant donné que c’est un moyen d’éjecter des graines pour féconder une matrice afin que la vie ait lieu, il n’est pas besoin d’avoir quelque chose de si extraordinaire que ce que les hommes voudraient. Mais c’est certain, il faudrait aussi que cela soit beau, car l’harmonie dégage toujours la beauté.

Alors, si vous voulez avoir de beaux sexes messieurs, de belles poitrines mesdames, n’inventez pas des moyens pour obtenir des dimensions supérieures à celles que vous possédez, ou ne vous inventez pas des complexes à cause des dimensions avec lesquelles vous vivez. Cultivez à l’intérieur de vous la beauté spirituelle et vous verrez que tout changera, votre forme changera. Cela mettra du temps car les cellules sont imprégnées avec un code pour un certain nombre d’années, et le code s’effectue cycliquement vis-à-vis de chaque cellule. Donc il faudra un certain temps, mais la forme changera.

Seulement, je vous préviens, ne cultivez pas la richesse intérieure pour changer la forme, vous n’y arriverez jamais. C’est comme celui qui veut monter kundalini pour rencontrer Dieu. Il ne fait que monter kundalini, il se rend malade et il ne rencontre pas Dieu.

Mais je peux vous l’assurer pour ceux qui sont quelques fois tristes à propos de leur enveloppe, si dès aujourd’hui vous cultivez une richesse intérieure, dans votre prochaine vie vous n’aurez pas à souffrir la disgrâce ou le manque de grâce, vous aurez la beauté. Mais je dois aussi vous dire que si vous arrivez à éveiller en vous une telle immensité spirituelle, vous vous moquerez dans une prochaine vie de la beauté de votre corps physique, car le principe, la vérité ne réside pas là.

Donc, on peut dire que le côté doux-amer de l’évolution, c’est de donner à l’homme ce qu’il désire lorsqu’il ne le désire plus. C’est tout simplement parce que quand l’homme désire, il ne désire pas avec les feux qu’il faut pour déclencher l’harmonie suffisante qui elle est capable de créer la beauté. Lorsque le feu est inférieur il ne crée pas l’harmonie, il crée la destruction et ce n’est pas le meilleur creuset pour la beauté.

Il faut reconnaître que ce n’est pas une règle universelle puisqu’il y a des gens forts beaux et qui sont forts méchants. C’est vrai, mais là, il y a d’autres raisons, d’autres paramètres à considérer. Je ne veux pas m’étendre là-dessus.

Je dirais pour terminer mon discours et reprendre le début, que si vous voulez véritablement rencontrer le Maître, faites tout pour ne pas le rencontrer. Faites comme s’il n’avait pas d’importance, faites comme si vous n’aviez pas envie de le rencontrer, ainsi vous serez beaucoup plus naturel, et beaucoup plus dépouillé et étant dépouillé, étant donné que l’évolution donne ce que l’on ne désire plus, vous allez le rencontrer.

C’est à l’instant où vous ne penserez plus au Maître que le Maître apparaîtra, parce qu’il n’y aura en vous, aucune substance mentale inférieure pour se soucier du Maître, quand viendra-t-il, où va-t-il passer, de quoi il aura l’air, si je suis prêt, si je suis bien habillé. Parce que pendant que vous vous demandez toutes ces choses, vous n’êtes pas réceptif, vous n’êtes pas vide pour entendre résonner, non seulement le pas du Christ dans la plaine lointaine, mais aussi votre propre divinité.

Donc, pour rencontrer le Maître, il faut que vous ayez suffisamment d’humour pour vous détacher de vous-mêmes, vous détacher de tous vos rêves et ne considérer le Maître que comme un point nécessaire à votre destin, mais pas comme le but de votre incarnation, ce qui vous conduirait à un comportement dévotionnel et vous ferait retomber dans l’astral et dans tous les chemins que je viens de parler.

Si vous êtes un être dépouillé avec des pensées pures, votre cœur sera pur et le Maître viendra. Effacez le rêve ! C’est tout ce que l’on vous demande.
Non seulement le Maître apparaîtra, mais le Nouveau Monde existera, car il n’y aura plus de fou, suffisamment fou pour vouloir par exemple posséder un autre pays, posséder un marché commercial, posséder une femme parce qu’elle est le plus beau mannequin du monde.

Quand le rêve sera dissous de la surface de la Terre, la Terre sera une planète Sacrée, car il n’y aura plus le diable, le diable qu’est l’homme couplé à son rêve.

Je vous salue