Skip to content

Message du 19-10-84 4/4



Psychologie Cosmique

19-10-84 4/4


Thèmes :

– Qui a écrit les grands livres ésotériques ?
– Le sens ésotérique du mot rose-croix.

Question :
Les livres de Blavatsky et autres messagers sont-ils inspirés par la hiérarchie, ou sont-ils des livres écrits par eux-mêmes ?

Tu nommes des personnes qui sont dans un ciel lumineux, non pas comme récompense de leur travail, mais parce qu’elles ont réintégré justement leur maison. Si tu veux, dans un premier principe, avant même de venir, elles étaient porteuses du livre. On ne peut envoyer personne sur la terre, si déjà dans leur être, ce qu’ils doivent faire, n’a pas été écrit, programmé, déjà marqué. Ensuite, c’est une sorte de souvenir qui s’éveille, mais pour le processus que tu nommes et que je vois dans ton esprit, c’est-à-dire communication avec des maîtres, je te dirais que le maître a eu pour fonction de faire ressurgir l’acquis. Vois-tu, c’est très difficile de t’expliquer cela parce qu’il faut que tu puisses envisager le subtil, que tu puisses envisager la mécanique du subtil.

C’est comme deux vagues, vois-tu. Il y a d’un côté celle que tu nommes Blavatsky, et de l’autre, il y a les maîtres qui sont venus parler. Dans ces êtres-là, il y avait déjà l’eau divine qui devait être distribuée. Le maître lui-même étant déjà l’eau qui devait être distribuée. Cependant, il ne pouvait pas y avoir distribution de cette eau, si elle n’était pas déjà porteuse de cette eau, c’est-à-dire si les livres n’étaient pas déjà écrits dans leur esprit, si les livres n’étaient pas déjà créés dans leur esprit.

Comme les livres étaient déjà créés dans l’esprit des messagers, le maître n’a eu qu’à venir gommer, effacer le voile qui était dessus. Et en ce sens, il répétait les phrases qui étaient inscrites dans son esprit, et c’est comme cela que les livres sont sortis. Ce qui ne veut pas dire que les maîtres n’ont pas parlé. Ce qui ne veut pas dire que ce ne sont pas les maîtres qui ont écrit les livres, parce qu’ils l’avaient déjà écrit avant. C’étaient eux qui l’avaient écrit dans l’être subtil de Blavatsky. Ils l’avaient déjà écrit, mais lorsque Blavatsky et les autres se sont incarnés, le fait de s’incarner leur a fait oublier les choses subtiles. Alors les maîtres étaient là, pour revenir leur susurrer à leur oreille :

« Mais rappelle-toi ce que j’ai écrit dans ton esprit. Rappelle-toi ce que tu portes ».

Et ainsi les choses se sont créées. Mais il y a avant tout un dépôt initial qui est absolument primordial, sinon rien ne se fait. Le maître venant là si tu veux, uniquement pour ressortir ce qui est dedans, parce que disons que l’individu incarné s’oublie tellement, a tellement des problèmes, est tellement soumis par l’énergie terrestre, et est tellement souillé par les horreurs environnantes, qu’il ne pourrait retrouver qu’un maigre pourcentage de ce qui est déjà écrit en lui. Alors le maître est là, il vient faire cette protection et faire cette résurgence. Et en ce sens tu peux très bien considérer que ce sont les maîtres qui on écrit les livres, parce qu’ils l’avaient déjà écrit dans leur être avant qu’il s’incarne. Alors, maintenant tu me demandes : mais est-ce que le maître faisait partie de l’ordre ?

Je te dirais que lorsque tu voles un peu plus haut de la terre, il n’y a plus question de tel ou tel ordre. Il y a tout simplement l’Ordre, un point c’est tout. Maintenant, il y a ces êtres qui tout en faisant partie de l’ordre primordial, effectuent des descentes dans différents ordres. C’est pourquoi même certains ordres se disputent l’appartenance du même être dans différents groupes, parce que justement, ils font un rayonnement sur différentes écoles qui ont un type vibratoire similaire, ou du moins un enseignement à peu près similaire. Alors, cela leur permet un certain rayonnement sur des groupes et des écoles différentes. Mais cela ne veut pas dire que tel être appartienne à tel ordre. Non. Ils font comme je te dis, des visites dans tel ou tel ordre, pour maintenir l’ordre sur la terre, pour maintenir cette façon d’évoluer, cette façon de penser qui permet et sert de canal à certains individus pour avoir accès au seul Ordre cosmique.

Parce qu’en dehors de la terre, il n’y a qu’un seul ordre. Mais comme on parlait de la divinité tout à l’heure et des mille aspects, des mille visages de l’infini et de l’innommable pour pouvoir aller toucher tous ses enfants, selon leur type mental, selon leur type vibratoire, selon ce conditionnement donc, alors le grand Ordre prend lui aussi, à l’image de celui dont il vient, mille façons de se manifester pour être utile à tous. Comme on parlait tout à l’heure de ce Dieu manifesté qui prend mille visages, il se manifeste pour faire évoluer les gens. Non pas pour les rendre tout de suite pareils à Lui, mais pour les amener à devenir pareil à Lui, considérant leur libre arbitre, considérant leur spécificité. C’est comme une graine vois-tu. Il y a plusieurs prairies. De là-haut, la même graine est lancée, mais selon la terre, il va pousser une fleur d’une telle espèce, une fleur d’une autre espèce, avec un autre aspect, et ainsi toutes les prairies seront remplies. Mais selon la terre, la graine aura pris différents aspects. Alors, ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez vont se dire :

« Mais il n’y a là aucune comparaison possible, toutes ces fleurs sont très différentes ».

Mais celui qui a l’entendement juste, alors verra qu’en réalité la nature de la fleur est la même, et s’il regarde vers le ciel, il s’apercevra, qu’elles ont toutes un rayonnement convergeant qui les rattachent à la source unique. Je vous l’ai déjà dit. Ne voyez pas la diversité comme quelque chose de sectaire et de divisé. Non. Regardez la multiplicité, c’est-à-dire une fusion de l’universalité, tout simplement. Quelque chose qui se déverse, quelque chose qui se multiplie. Et non pas qui se divise en aspects différents. Tout simplement la richesse de la multiplicité, sans oublier qu’il y a toujours l’universalité.

Question :
Peux-tu nous dire où se trouve actuellement le temple de la Rose-Croix ?

Rose-Croix, cela dépend de laquelle tu parles. En ce sens je veux dire que le nom a été beaucoup employé, parce que dans le Temple cosmique, il veut dire quelque chose de bien précis. Il veut dire tout simplement l’état du cœur que l’être a atteint. Il n’y a donc pas à le dire, il n’y a donc pas de nom pour cela. Ce sont tout simplement les hommes qui l’ont utilisé comme symbole d’un temple qui permettait justement d’avoir accès à cet état-là. C’était l’accès qu’il promettait, c’était l’accès qu’il donnait aux hommes qui rentraient dans ce temple. Mais vois-tu, dans cette spécificité, il ne faut pas voir quelque chose d’arrêté. Cela veut dire que cet état qui était promis, qui était possible d’accès aux hommes qui rentraient dans ce temple n’était pas promis simplement par ce temple, je veux dire qu’il n’y a pas de temple rose-croix type. Il y a les états rose-croix tout simplement, c’est-à-dire les frères qui sont arrivés à cet état d’universalité. Il n’y a pas d’un côté des frères illuminés rose-croix, et de l’autre des frères illuminés martinistes ou hindouistes. Non. Ils sont tous si tu veux rose-croix, en ce sens qu’ils se réunissent tous dans le même temple.

Maintenant, il y a des cellules d’étude rosicruciennes, rose-croix comme tu dis, différentes. D’après la spécificité de certaines écoles qui créent un égrégore, ils créent aussi des cellules d’étude, c’est-à-dire des réseaux énergétiques typiques auxquels ils vont avoir référence sans cesse pour pouvoir continuer leur chemin, pour pouvoir avoir accès à certaines entités cosmiques, à certains maîtres, à certains guides qui leur permettront d’après la spécificité du chemin qu’ils ont choisi, de continuer et d’évoluer, mais ils ne sont pas typiquement rose-croix je te le dis. Rose-croix, tous les frères illuminés le sont. Il n’y a pas de temple rose-croix. Il y a si tu veux dans l’invisible, mais quand je dis dans l’invisible, n’imagine pas quelque chose d’astral. C’est quand même plus que cela. Mais cela ne fait pas partie du grand seuil, cela reste dans ses demeures séparées où les gens n’ont pas encore éteint l’état d’universalité, où ils sont encore canalisés par des enseignements qui les constituent, qui les protègent, et qui les portent.

Le jour où ils n’auront plus besoin d’être portés par ces spécificités, alors ils s’aperçoivent qu’ils sont tout simplement dans le temple. Que leur cœur les porte à le nommer temple de la Rose-Croix, ou temple de la Rose d’Or, ou tous ces noms multiples, peu importe. Parce que s’ils ont atteint cet état-là, de toute façon, ils ne le nommeront plus, ils le dégusteront, ils le contempleront et uniquement cela.

Mais disons que le temple dont tu me parles, toi et que tu veux voir situer est tout simplement placé dans un certain ciel, il est dans la quatrième dimension. Et quand je dis quatrième dimension, ne va pas chercher quelque chose qui à avoir après la troisième dimension. Non. Quand je parle de quatrième dimension je parle de ceux qui ont atteint l’état qui est ici, c’est-à-dire ceux qui peuvent voyager par ici. Ce qui correspond dans l’invisible à ce que nous nommons quatrième dimension.

Celui qui dirige la conférence dit : « nous vous remercions infiniment pour les lumières qui nous ont été communiquées ce soir. »

Je vous dirais qu’aucune lumière n’a été communiquée. Vous avez été mes lumières. Le peu de mots que je vous ai dits ce soir, que j’aimerais vous dire souvent et que j’aimerais vous entendre répéter aussi. C’est vous maintenant qui êtes les lumières, parce que vous m’avez permis justement de faire passer à travers vous quelque chose qui fera de vous des agents lumineux. C’est pour cela que c’est moi qui vous remercie, parce que faisant cela, faisant cet agent entre nous et eux, c’est-à-dire ceux qui sont plus bas sur la terre, vous nous permettez d’effectuer un travail plus performant. C’est pourquoi je vous demande que votre enseignement, celui auquel vous croyez, la vibration dont vous êtes dépositaires, véhiculez-la. Ne la gardez pas pour vous, ne priez pas pour vous, ne vous enseignez pas pour vous-même. Le peu que vous savez, le peu que vous avez appris ce soir et que vous apprendrez demain, ou que vous avez appris hier, donnez-le.

Mais vous allez me dire :
« Mais on ne donne pas des perles aux pourceaux. »

Je vous répondrais que vous, vous devez adapter la perle à celui à qui vous parlez. Si celui que vous avez en face n’a pas la possibilité de voir que vous donnez une perle, alors voilez-la un petit peu, pour que cela soit accessible à son esprit. Mais donnez ce que vous avez, donnez ce que vous savez, donnez ce que vous êtes, parce qu’ainsi vous travaillez main dans la main avec nous, et vous nous permettez d’avancer plus vite. Et surtout gardez confiance en nous, gardez l’esprit positif. Bâtissez la nouvelle Jérusalem par justement la force de vos esprits. Croyez dans le nouveau monde, croyez dans le monde du bien, croyez dans le monde de lumières.

Nous, nous utiliserons justement cet égrégore que vous constituerez par votre bonne volonté et votre bonne croyance pour faire arriver le bien. Et si vous êtes nombreux à faire cela, alors je vous le dis, je vous le promets, il n’y aura pas de catastrophes, il n’y aura pas de déluge, il n’y aura pas de grands avènements. Non. Si vous êtes des milliers à penser cela, ce sera, je dirais en images, comme un accouchement sans douleur. Au contraire, le nouveau monde se bâtira dans un sourire au lieu de naître d’après les ruines. Pour nous ce serait beaucoup plus agréable et pour vous aussi.

Alors ce soir lorsque vous vous coucherez, pensez à nous, aidez-nous, et de ce relais que vous établirez entre vous et nous, nous ferons en sorte que l’effectif augmente sur la terre. Et quand je dis effectif, j’entends toucher davantage ceux qui nous restent inaccessibles d’après leur attitude mentale, leur environnement aurique. C’est ceux-là qui nous préoccupent le plus. Et ceux-là nous ne pouvons les toucher que grâce à vous, parce que c’est vous qui les connaissez, c’est vous qui les comprenez, c’est vous qui pouvez faire quelque chose pour eux. Parce que pour eux vous êtes tangibles, alors que nous, nous sommes intangibles pour eux. Ils ont besoin de preuves, ils ont besoin d’entendre, ils ont besoin qu’on leur explique. Alors, faites-le à notre place, et nous, nous vous donnerons une nourriture bien plus grande.

Je vous salue.