Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Thérapie avec les aimants.



Psychologie Cosmique


04-10-86 4/5


Médecine de demain.
Se brancher avec la hiérarchie.
Stérilité de la femme.
L’homéopathie.
Thérapie avec les aimants.
Le psychisme en cancérologie.


Question.
Est-ce qu’une thérapie avec les aimants peut être dangereuse ?

Avec les aimants, pas du tout, dans la mesure où la technique est bien connue et véritablement appliquée  selon la méthode. C’est-à-dire quil ne faut pas improviser avec les aimants.
En eux-mêmes, les aimants ne sont pas dangereux. Mais lorsqu’ils sont utilisés avec l’envie de changer l’état vibratoire d’une personne, dès qu’il s’agit de toucher la polarité de la personne, si cela n’est pas fait selon la méthode pour que rien ne soit perturbé, il peut y avoir fermentation d’un terrain à maladies, puisqu’à ce moment-là l’homme est dépolarisé.


Donc il n’y a aucune contre indication à utiliser les aimants, mais il faut le faire selon une méthode bien précise, et ne jamais faire de fantaisie, en quelque sorte, à propos de la méthode.

Changer la polarisation de l’homme n’est pas un problème, parce que c’est le côté énergétique le plus dense, le moins important en fait. Mais en même temps, cela représente une barrière de sécurité vis-à-vis de tous les circuits vibratoires qui le composent et qui composent aussi l’extérieur, les autres personnes, la nature, etc. La polarité, c’est ce qui permet de maintenir un champ de force. C’est cela qu’il faut bien comprendre.

Plus tard, vous découvrirez, qu’en jouant sur le système de la polarité, l’homme arrivera à une parfaite anesthésie, sans l’intervention d’aucun élément chimique, simplement en jouant sur la polarité.

La polarité n’a pas d’autre but que de former la coque extérieure de la constitution vibratoire de l’homme, elle crée un champ de force. Dans ce champ de force, l’homme arrive à se former, à être lui-même, à avoir ses propres chakras. Si l’homme n’avait pas ce champ de force qu’il forme, qui constitue en fait la forme ovoïde de son aura, il serait éparpillé, très épars, et il serait un léger fluide qui passe dans la nature.

Au contraire, il est emprisonné, et ceci est permis grâce à la forme et aussi à la volonté de la loi qui veut que des consciences individuelles soient formées. Donc, il faut avant tout créer une polarité, qui crée un champ de force distinct. Dans ce champ de force, l’homme prend son véhicule physique, et il arrive à maintenir son énergie à l’intérieur du corps, à l’intérieur du champ, et ainsi, petit à petit, il édifie son individualité, son identité.

Et puis un jour, ce champ de force éclate, et l’homme retrouve, en pleine conscience, la conscience universelle. À partir de ce moment-là, l’homme n’est plus individuel, mais il lui a fallu passer par ce creuset que sont la forme et l’identité, pour développer une auto conscience. C’est le but de la matière et de toutes les incarnations.

Donc les aimants sont à utiliser, c’est très bien, mais il faut faire des recherches à propos des aimants, parce que, comme je vous le dis, en jouant avec cette polarité, il y a moyen d’anesthésier totalement la personne. Lorsque l’on arrive à changer la polarité d’un homme, les atomes, les cellules, les molécules qui composent son corps physique ne sont plus rivés vers l’intérieur, donc assujettis à tout le système nerveux. Au contraire, leurs consciences, leurs antennes vibratoires sont tournées vers l’extérieur.

C’est comme s’il y avait déconnexion de chaque molécule, de chaque cellule vis-à-vis du système nerveux, car s’il y a douleur c’est par rapport au système nerveux, c’est lui qui transmet la notion et l’impulsion de la douleur. À ce moment-là, il y a anesthésie vibratoire.

Il y a aussi de multiples choses que l’on pourrait enlever grâce aux aimants : douleurs inflammatoires, rhumatismes, rhumes, certaines congestions, tout ce qui est de nature prison vibratoire.

Donc, pour tout ce qui est maladie née à cause de congestion, ou à cause d’inflammation,  l’aimant est roi. Il libère, il crée une sorte d’ouverture, et l’énergie qui normalement est véhiculée de la cellule au système nerveux, libère la douleur, et la cellule émet directement à l’extérieur, dans le vide, dans la nature.

Ce qui ne veut pas dire qu’il y a guérison, il y a tout simplement détournement de l’impulsion vibratoire, et ainsi la personne est libérée de la douleur.