Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

L’homéopathie



Psychologie Cosmique


04-10-86 3/5


Médecine de demain.
Se brancher avec la hiérarchie.
Stérilité de la femme.
L’homéopathie.
Thérapie avec les aimants.
Le psychisme en cancérologie.

Question :
Lors d’un entretien, l’année dernière, vous nous avez dit, qu’il y avait beaucoup à dire sur l’homéopathie. Et comme nous sommes plusieurs à pratiquer cette médecine, est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus ?

Il y a beaucoup à dire sur cette science parce qu’elle va au-delà du corps physique. Elle arrive à toucher jusque dans le profond de la psyché, en passant par le corps éthérique et quelquefois aussi le corps astral. Et il y a véritablement  impact dans le corps astral, dans la mesure où vous arrivez à toucher la psyché de la personne, donc l’inconscient en quelque sorte.


Avec l’homéopathie vous pouvez toucher l’inconscient et changer la personne, puisqu’il s’agit d’aller renouveler dans la psyché un taux vibratoire plus ou moins endormi ou en perturbation.
Ce qui ne veut pas dire que voilà une nouvelle solution à tous les problèmes psychiques des individus.

L’homéopathie va convenir parfaitement à quelqu’un pour le traiter au niveau de ses humeurs, et de son état de conscience. À un autre, dans le même état, il faudra plutôt lui conseiller des exercices respiratoires, ou bien de la relaxation, ou bien un changement alimentaire. Il s’agit tout simplement d’arriver à diagnostiquer à quelle personne et quel terrain vous avez à faire.

Revenons à la partie conscience de l’homme que l’on peut changer avec l’homéopathie.
La conscience est constituée par des milliers, des milliers de petites particules énergétiques. La conscience est un phénomène énergétique qui passe par tout le réseau du système nerveux. Donc, c’est par le concret du physique, des sens, et du système nerveux, que l’homme édifie sa conscience, son auto conscience en quelque sorte. C’est pourquoi l’expérience par le physique est absolument nécessaire, sinon il n’y a pas prise d’une auto conscience.

Cette auto conscience s’édifie comme vous programmez un ordinateur. Du fait que vous êtes incarnés,  vous possédez des sens, et un système nerveux. Par ceux-ci, vous arrivez à avoir des expériences qui se transforment en données, qui vont dans le cerveau et sont transmises à la grande mémoire astrale, par les différentes glandes, notamment la pinéale, en autres données plus subtiles, plus énergétiques.
Cette mémoire astrale détermine toutes vos couleurs, vos chakras, toutes vos aptitudes, et détermine même votre prochain ciel de naissance astrologique. Car, attendu que tout est résonance, et que tout est échange vibratoire, vous allez vous réincarner en correspondance exacte avec vos étoiles, du simple fait et à cause du simple effet de ces particules qui vous constituent.

Que veut dire être une conscience?

Être une conscience veut dire que ces milliers de particules énergétiques qui vous constituent, entrent dans une certaine activité, par rapport à l’action du concret et de votre vie physique.

Étant donné que l’homéopathie est une vibration et qu’elle arrive à toucher le niveau vibratoire de l’homme, selon les défauts qui le caractérisent, ou son comportement débordant ou trop inhibé, si vous arrivez à trouver le remède et le dosage qu’il lui faut, par correspondance vibratoire, vous allez pouvoir enlever soit l’inhibition, ou au contraire l’extraversion, la frustration.

Mais, il y a condition. Si ce problème a été amené dans la personne par traumatisme, donc s’il a subi, étant donné qu’il n’y a pas de loi karmique, alors, l’homéopathie peut arriver à l’enlever. Mais s’il s’agit d’un défaut que l’homme transporte, qu’il doit expérimenter, donc qu’il doit lui-même par efforts, et par leçons initiatiques, s’en débarrasser, alors, quel que soit le remède,  vous n’arriverez pas à le libérer.

Par contre, en alliant votre remède à son propre effort, il aura un soulagement dans l’effort à produire, mais cela ne remplacera pas l’initiation qu’il doit trouver lui-même. Il y a toujours un conditionnel à l’homéopathie dans ces zones d’action.
Biens des passions peuvent être défaites par ce système : Personnes trop sanguines qui se font du karma par trop de violence, personnes maladivement timides, trop inhibées.

En combinant l’homéopathie qui concerne la personne avec un régime alimentaire approprié, en choisissant d’autres aliments que ceux qu’elle choisit traditionnellement qui perpétuent son état physique et qui continuent à programmer  sa psychologie, automatiquement vous changez littéralement le terrain de la personne.

Mais il faut faire attention. Il faut avoir le consentement et l’assurance que la personne intéressée fasse l’effort de vouloir participer pour changer. Si en bon médecin, en bon guide,  vous intervenez aussi totalement chez un homme sans qu’il fasse lui-même l’effort, vous le mettez en état de perturbation, de déséquilibre parce qu’il n’est plus lui-même, et aurait encore plus de problèmes que si vous n’aviez rien fait.

Cette démarche doit être couverte par l’assurance que l’homme fait en même temps, la véritable démarche de se prendre en charge pour un changement. C’est pour cela que le médecin de demain sera  aussi nécessairement un guide, parce que les hommes voudront tous être disciples.
À l’heure actuelle cela ne servirait à rien, parce que, quels sont les profanes qui ont l’idée d’être disciples ?
Donc, si le médecin avait tous les remèdes, il n’y aurait encore peu d’effet, et peut-être encore plus de perturbations, parce que justement, chaque fois que l’on a accès à quelque chose qui peut changer jusqu’à la nature psychique de la personne, on peut libérer l’homme ou alors l’enfoncer encore plus dans les ténèbres, comme dans le cas où l’on ouvre artificiellement un chakra.