Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Symbolisme de la croix



Psychologie Cosmique

06-12-86 9/10

 
Symbolisme de la croix
Question :

Pouvez-vous nous parler du symbolisme de la croix, est-il bénéfique de la porter sur soi ou de porter d’autres symboles ?

Il y a des milliers et des milliers de symboles dans l’univers. Concernant le plan terrestre, certains symboles utilisés correspondent aux énergies les plus directes que l’homme peut utiliser comme protection.

Selon le plan auquel on fait appel et le degré initiatique, la croix représente plusieurs choses. Je ne veux pas parler de sa signification occulte, du degré initiatique qu’elle signifie. Simplement en tant que substance la croix rayonne une énergie bienfaisante, c’est aussi le symbole du feu. Tout ce qui est croisé représente le feu, le feu est purificateur, rédempteur. Lorsqu’il est rayonnant, c’est la lumière.


Lorsque vous portez une croix, vous ne portez pas seulement le symbole de l’église qui s’y rattache, mais avant tout vous portez un certain rayonnement.
Chaque forme transmet une onde. Si vous travaillez les objets, les signes, les ondes de forme que vous portez, et que vous les consacrez, alors cela devient un véritable objet occulte qui transporte un certain pouvoir, qui reste d’une certaine manière limitée à la force de celui qui le consacre.

Plus le magicien a de l’envergure et plus le rayonnement va être actif et régénérateur, dans le cas contraire, l’objet est simplement protecteur.

La croix, dans son symbole culte, représente la crucifixion bien sûr, mais avant tout l’abandon de soi, le détachement de tout ce qui est personnalité.
C’est la rupture avec toute la mécanique de la personnalité, toute la roue de la personnalité, la roue des réincarnations donc. Lorsqu’il y a crucifixion d’un initié, crucifixion cosmique, cet initié est complètement détaché du plan des réincarnations. S’il revient, c’est uniquement pour apporter quelque chose, ce n’est plus pour expérimenter quelque chose.

La croix rompt toute relation avec le phénomène terrestre, avec la manifestation physique, parce qu’il y a abandon des parties inférieures pour ne vivre que dans les parties supérieures. Et c’est dans ce sens que l’on peut rejoindre l’image du feu, parce que cette initiation correspond à ce que le feu est capable d’accomplir occultement dans l’homme.

Toutes les initiations sont transmises par le feu. Sur la terre, on utilise plusieurs éléments comme l’eau pour le baptême. Pour les grandes initiations, il n’y a que le feu et uniquement la flamme qui soit présente, parce que c’est l’énergie solaire, c’est le prana solaire.

Le soleil est un astre flamboyant, et chaque fois que l’on veut se relier à son énergie, il s’agit d’intégrer de plus en plus de feu. La croix n’est pas véritablement importante, c’est un des symboles, le plus petit en fait. Hormis cette signification occulte, son symbole fait parti de la série que l’on peut considérer comme la plus profane.

Si vous voulez utiliser un symbole véritablement puissant, qui soit véritablement chargé parce qu’il est rattaché à un être de plus grande envergure, il faut utiliser celui qui est constitué de deux triangles entrelacés, tout puissant par rapport à la croix.

Il ne faut pas associer la croix et le Christ. La croix n’est pas la représentation du Christ. La croix est le symbole de cet abandon dont nous avons parlé, c’est le symbole du feu sur le plan terrestre. C’est le feu primaire, c’est le feu kundalini, c’est le feu qui est éjecté par les volcans, c’est le feu tellurique, c’est un feu très primaire. Si vous voulez véritablement faire référence à l’esprit d’une entité, à la protection efficace d’une entité, il faut utiliser ces deux triangles entrelacés.

Que veut dire cette figure ?

C’est un symbole bien sûr. Un symbole est une forme qui contient la substance et c’est pour cela qu’en terme occulte, le symbole est si précieux, parce qu’il n’est pas simplement une représentation graphique, ce n’est pas une image, c’est une forme qui contient la substance.

C’est pourquoi dans certaines opérations, il suffit simplement de tracer le symbole pour que la substance se manifeste, donc, l’entité en question produit un certain rayonnement à cet emplacement.

Pour la croix, la chose est complètement différente. En terme terrestre, la croix est un insigne religieux et n’a pas véritablement de fonction occulte. Toute la protection dont s’entourent les prêtres, notamment les exorcistes, vient du fait que la croix a été fortifiée et chargée depuis tant d’années d’existence des églises.

Ce qui fait que vous pouvez inventer n’importe quel symbole, si vous êtes suffisamment nombreux, suffisamment patients pour attendre que l’énergie se développe autour de ce symbole. Si vous le travaillez pour qu’il exorcise, il va exorciser. Si vous le travaillez pour qu’il apporte de la chance, il va vous apporter de la chance, etc.
Mais lorsque vous vous intéressez à des symboles qui fonctionnent depuis le début du monde, qui fonctionnent parce que telle est leur nature, alors, il faut vous intéresser aux signes occultes, et vous vous apercevrez que la croix entre en composition de certains symboles mais ne représente pas un symbole.

Un autre signe fort, plus que protecteur, il est densificateur et quelque part un petit peu destructeur parce que purificateur, c’est la croix encerclée.

Lorsque vous travaillez sur ces symboles vous forcez le feu à agir de manière universelle. Par ces symboles, vous appelez certains esprits qui sont rattachés au phénomène de la purification et de la destruction. Autrement dit, par ces signes, vous pouvez aussi faire le mal. Lors d’une opération, si vous savez suffisamment contrôler les entités pour ne prendre que les esprits les plus bas de ce signe, vous pouvez les diriger pour faire le mal, mais cela réclame tellement d’efforts, croyez-moi, qu’il vaut mieux faire le bien.

Un autre signe puissant : le triangle pointé, ou le triangle cerclé. Il faut que vous trouviez en fait votre symbole. Si vous ne faites pas partie d’un système de développement ésotérique, d’une école, d’un temple, consultez quelques livres, et dans une sorte de méditation très passive observez le symbole qui vous attire le plus, celui qui est le plus en harmonie avec votre couleur, avec votre rayon, avec votre niveau initiatique.
Pendant quelque temps, en méditation, visualisez ce symbole, puis, refaites le catalogue et regardez si un autre symbole vous attire. Ainsi, vous pourrez voir votre développement, le cheminement de votre évolution.

Mais vous verrez qu’à la fin, lorsque vous aurez acquis un certain développement, vous serez tous attirés par les deux triangles entrelacés, parce que c’est le véritable symbole de votre père, c’est le véritable symbole de l’action, de ces trois rayons dont nous parlions tout à l’heure. L’homme qui monte, Dieu qui l’intègre. Il ne peut pas y avoir de symbole plus initiatique, je vous le dis.

Nous sommes arrivés à la fin de cette communication, la dernière pour cette année. Avez-vous un dernier message à nous transmettre en forme de conclusion ?

Il n’y a pas de dernier message, non pas que j’aie l’intention de parler encore longtemps, mais simplement parce que le discours ne dépend que de vous. C’est un fait, et il paraît que je ne serai plus là, mais il n’en est rien, parce que c’est à vous de continuer à me faire parler quand vous serez chez vous, quand vous serez face à votre problème, quand vous serez dans votre épreuve, ou au milieu de votre joie.

C’est à vous de continuer la relation, de continuer le dialogue. Quand je vous dis cela, je ne vous offre pas la possibilité de vous attacher en une relation avec moi, je vous offre simplement la possibilité de poursuivre le développement, de poursuivre une relation avec l’égrégore total. Rien n’est jamais rompu si l’homme sait à chaque instant créer le contact lui-même. Créer le contact soi-même, c’est être un disciple, c’est se prendre en mains, se prendre en charge, c’est s’accomplir, et automatiquement, où que vous soyez, le contact à lieu, parce que vous êtes prêts. C’est ce que vous devez développer.