Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Méditation aux équinoxes



Psychologie Cosmique

06-12-86-2/10


Question :
Concernant les exercices de méditations, pouvez-vous nous donner les exercices ou rituels à pratiquer aux équinoxes et aux solstices ?

Il est très difficile de vous donner un rituel qui soit universel pour entrer en contact à ces époques-là. Traditionnellement, il y a toutes les méditations qui peuvent fonctionner. Par contre, si vous voulez véritablement opérer, c’est une tout autre chose.

Lorsqu’il y a la pleine lune, il y a ceux qui la supportent très mal, qui deviennent de plus en plus malades, il y a ceux qui se mettent en méditation pour capter davantage l’énergie solaire, ceux qui font des opérations magiques et ceux qui font des rituels. Chacun utilise l’énergie selon ses moyens et à sa façon.

Pour les équinoxes et les solstices, c’est exactement pareil. La méthode d’approche dépend de ce que vous voulez faire avec cette énergie. C’est pourquoi les ordres religieux jusqu’aux ordres exotériques, initiatiques, cabalistiques, sont si différents les uns des autres.

Si vous voulez absorber le prana très intense, régénérateur et initiatique qui vient directement du cœur de Shamballa à ces moments-là, vous pouvez simplement faire un jeûne comme je l’ai indiqué, des ablutions profondes, préparer une pensée neutre, un mental tranquille, et passer à la communion. Vous pouvez célébrer cette communion par une méditation profonde selon la méthode que vous pratiquez déjà pour certains, ou en allant à une messe dite spécialement à ce moment-là.

Pour faire un véritable travail plus occulte, il faut passer aux opérations que vous nommez équinoxiales ou solsticiales. Pour ces opérations, vous ne pouvez pas vous y prendre n’importe comment.

Lorsque l’on fait une opération, il y a convocation. Il faut donc préparer un lieu et si possible choisir un lieu qui soit déjà en tant que forces telluriques,  neutres, ou positives. Il faut s’assurer que tous les membres soient bien orientés, dans le même sens et qu’ils aient une certaine carrure spirituelle, car il n’y a rien de plus pitoyable que de voir des rituels s’effectuer avec une jambe plus courte que l’autre.

C’est ce qui se passe, quand vous ne pouvez pas vous assurer de la carrure spirituelle de tous les opérateurs. Lorsque vous faites un rituel, vous développez, vous créez une véritable entité, entité qui est la synthèse de tous les gens en présence.
Si les individus sont plus ou moins en adéquation avec le plan, avec l’énergie, s’ils ont plus ou moins de limite, d’ignorance, l’entité créée va être boiteuse, la note sera la moyenne de tous les gens en exercice. Plus vous pouvez vous assurer que la stature spirituelle des individus en présence est d’un certain degré initiatique, moins vous avez à faire d’effort pour convoquer, pour faire un travail initiatique, ou une opération équinoxiale.

Donc vous voyez qu’universellement on ne peut pas donner une technique. Il faudrait au contraire sectionner d’après les niveaux et les degrés vibratoires. Si pendant longtemps, tout ce qui est initiatique s’est déterminé par deux aspects, l’intérieur et l’extérieur, ordre initiatique et religion, (la religion n’étant que le cercle extérieur du temple initiatique), c’est bien parce que le fonctionnement de tous les travaux initiatiques dépend du degré de développement des assistants. On ne peut pas faire autrement.

Un véritable rituel équinoxial effectué par des gens qui n’auraient pas encore le développement nécessaire, ne serait pas forcément dangereux, mais il pourrait déranger vibratoirement des individus. Si le Maître de cérémonie n’est pas assez fort pour faire un peu la balance, l’énergie reçue à ce moment-là, pourrait propulser un individu dans des expériences pour lesquelles il n’est pas prêt, ou vers des épreuves qui ne lui apporteraient que des problèmes, parce qu’il ne pourrait admettre l’initiation cachée derrière celles-ci.

Il faut toujours être prudent lorsque l’on veut donner des méthodes, c’est pourquoi publiquement je dirais simplement : méditer, ou faites un rituel qui ressemble à une messe. Lorsqu’il y aura un groupe suffisamment développé pour constituer une véritable “aura” de protection sur les assistants futurs, nous pourrons passer à l’élaboration d’une technique qui, en fait, est très ancienne, et a toujours existé, mais il faut pour cela, que se crée un véritable groupe, qui soit le premier pare-chocs.

Car le peuple, quel qu’il soit, la masse, quelle qu’elle soit, peut assister à un rituel, même de grande envergure, dans la mesure où il y a un groupe suffisamment armé, suffisamment conscient, ou clairvoyant, qui va recevoir pleinement l’onde, et qui va savoir comment la transmettre, pour que l’assistance ne soit pas heurtée ou abîmée par l’onde.

Il représente à ce moment-là un relais. En Égypte, la chose était grandement pratiquée, le peuple entier pouvait entrer dans les temples, mais toujours avec un décalage par rapport au véritable rituel.

Je ne voudrais pas que vous vous sentiez rejetés lorsque je dis ces choses, et que vous pensiez finalement que les Maîtres et les Dieux font de la sélection. Il ne s’agit que de la sécurité de l’être humain.

Lorsque vous entrez dans un territoire où l’on pratique la science nucléaire, vous êtes obligés de vous munir d’une combinaison spéciale, vous devez suivre le règlement. Il en est de même lorsque vous êtes face à face avec cette énergie primordiale. Si votre corps éthérique, votre corps astral, votre aura n’est pas assez puissante, comme Icare, vous êtes brûlés, vous êtes détruits à l’approche du rayonnement.

En spiritualité il ne faut pas être ambitieux, il faut travailler, il ne faut pas désirer, il faut connaître sa place, l’admettre, et pour être plus, passer à l’action, au service, au dépouillement, au détachement.

Mais pour revenir à la question, il y a des lieux qui existent encore à l’heure actuelle, et que vous pouvez utiliser pour faire ces fêtes et ces opérations. Il est important de revenir sur les lieux utilisés autrefois, parce qu’ils ont une mémoire vibratoire, ce sont des lieux qui ont déjà un cordon vibratoire, un cordon ombilical avec l’égrégore, ce sont des lieux où les énergies, certains esprits, certaines des hiérarchies appelées à ce moment-là, y travaillent et y résident, et protègent donc le lieu.
Car autrefois les initiés faisaient pour l’éternité. C’est ainsi que ces lieux passeront toujours à travers les catastrophes, à travers les cataclysmes, ou à travers les guerres, parce que des hiérarchies sont là et veillent. Elles ne veillent pas spécialement sur le lieu, mais leurs présences créent une aura de protection pour le lieu, et pour tous les habitants qui sont autour. Donc, utilisez ces lieux qui existent, vous en avez partout dans le monde, mais, selon l’époque, le rituel était différent.

Si vous êtes chez vous, pratiquez une méditation et surtout une communion. Prenez un morceau de pain qui ressemble à une hostie, un verre de vin ou d’eau, consacrez-les à la manière d’un religieux en faisant le signe de croix : au nom du Père, du Fils et du Saint-esprit, (utilisez les énergies qui sont actives et en présence actuellement dans le monde), récitez la grande invocation ou autre clé vibratoire, peu importe, et mettez-vous en méditation.

À la fin de cette méditation, prenez ce qui représente l’hostie, en temps qu’image, présentez-la dans l’axe du soleil, (n’oublions pas que c’est une fête solaire), laissez l’énergie descendre, et ensuite absorbez la chose, recueillez-vous quelques instants et tout est fini.

Vous pouvez aussi présenter tous les enfants qui sont nés avant ce moment-là, c’est le meilleur baptême en fait. Lorsque vient le solstice, présentez tous les nouveaux nés à leur véritable Père, le Dieu solaire, trempez-les dans sa lumière, et ce sera un vrai baptême.

Quoi dire encore sur le solstice, si ce n’est qu’il exerce en l’homme une véritable mutation alchimique. C’est pourquoi, à ces époques-là, il est préférable de jeûner quel que soit le travail que l’on veut faire. Il faut permettre au corps de se nettoyer complètement pour pouvoir se régénérer.
Si l’on n’est pas vide de toutes pensées morbides, négatives, et de toute nourriture encombrante qui alourdissent les vibrations, l’opération ne sera pas très bonne. Il faut que l’individu soit nu comme au jour de sa naissance, et qu’il n’y ait en lui que le souffle, rien d’autre, et qu’il passe à l’action.

C’est pourquoi, tout ce qui est célébration de l’équinoxe et du solstice, reste le travail des initiés, et ceci, non que le peuple n’en vaille pas la peine, mais parce qu’il ne saurait pas travailler avec cette énergie.