Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Les lois universelles



Psychologie Cosmique

 

06-12-86 3/10

 
Les lois universelle
 

Question :

On nous demande de suivre les lois universelles, pourriez-vous nous énumérer les principales, les plus importantes à suivre pour le règne humain ?

Les lois universelles changent d’aspect avec chaque civilisation. Quand je dis qu’elles changent d’aspect, cela ne veut pas dire que leur nature change, mais c’est la façon dont elles sont acceptées, énumérées et dites par les hommes.

C’est ainsi que Moïse a donné des lois qui déterminaient quel devait être le comportement conjugal. Lorsqu’il disait : « Tu ne regarderas pas et ne convoiteras pas la femme de ton voisin », ce n’était pas faire référence à une loi universelle. Parce que Dieu ne s’est pas occupé des affaires matrimoniales des hommes, et comment aurait-il pu l’imaginer, lui qui de toute manière n’a même pas de compagne vu qu’il est un.

 

 

Simplement les lois sont telles, et à la manière des rayons, elles ont des degrés et chaque fois que la pénétration de ces degrés s’effectue dans la matière et prend contact avec le degré de conscience des hommes, elles prennent un aspect et se subdivisent pour créer d’autres lois subsidiaires et inférieures, mais qui sont quand même rattachées à la loi primordiale.

Cette loi primordiale se met donc à la portée du plan de conscience, du plan de civilisation des êtres concernés. C’est ainsi que tel ou tel prophète, tel ou tel guide peut édicter un certain nombre de lois qui, en fait, n’ont rien d’universelles, mais qui sont quand même des lois rattachées à l’universel.

Sans cette base, l’homme n’arriverait pas à comprendre la loi. Donc, en fait, la loi passe d’abord par un aspect social. La première manifestation de la loi cosmique c’est une loi sociale quoique l’on en pense. C’est pourquoi l’effort est toujours porté pour construire des civilisations, pour construire des sociétés.

Vous êtes vous demandés pourquoi l’homme, presque instinctivement, construit-il toujours des sociétés ?
Que vous remontiez très loin dans le temps, il y a toujours eu des villages, des tribus, des peuples. Si le regroupement a toujours été à la base en fait de la construction de la civilisation du monde, c’est parce qu’avant tout, la loi cosmique devient loi sociale.

Donc pour être un disciple qui respecte les lois cosmiques, il faut avant tout respecter les lois sociales, ces lois toutes bêtes du genre : tu ne voleras point, tu ne tueras point. Je ne vais pas vous les citer, vous les connaissez.

Il faut être donc un bon citoyen en fait. Je ne veux pas éveiller en vous ce sentiment de patriotisme ou autre, c’est d’une clarté tellement évidente que je ne devrais pas avoir à le dire.
Lorsque l’on veut être un disciple intègre, la première chose que l’on respecte c’est l’environnement, que ce soit l’environnement de la nature ou de la société. Respectez les lois, même si la loi est absurde pour les hommes.

C’est pourquoi Jésus a dit lorsque l’on lui demandait : « Pourquoi dois-je payer l’impôt, cet impôt trop lourd qui nous appauvrit ? Qu’est ce que tu as à dire là-dessus toi le fils de Dieu ? » Et il a dit :
« Rends à César ce qui est à César »

Or il n’y a aucun Maître (si un jour vous montez nous voir on en discutera), qui ne soit pour l’impôt. Cette notion même n’existe pas dans l’esprit d’un Maître. C’est une affaire de financier, ce n’est pas une affaire de Maître.
Mais il faut respecter la loi sociale car c’est ce qui maintient le système d’évolution, ce qui maintient le système d’avancement, c’est ce qui permet à certains individus de se développer. Donc, rend à César ce qui est à César.

Ne grimacez plus lorsque vous payez vos impôts, et je ne dis pas cela pour que vous aimiez le fisc soudainement. Je dis seulement cela, pour que se développe en vous un certain état de disciple, une conscience de votre devoir.

Ceux qui commencent à marcher sur le chemin, sont souvent en rupture avec le monde traditionnel, le monde social. Ils voudraient un monde particulier, un monde fantastique. Alors certains créent des mondes artificiels, ils vivent en autarcie, ils se créent leurs lois, leurs systèmes, et le monde traditionnel est dehors.

Erreur ! S’ils ont cette rupture, c’est justement parce qu’ils n’arrivent pas encore à faire la synthèse, donc il faut les aider. Il faut les aider à intégrer ce monde spirituel dans le monde traditionnel.
Un disciple, un initié, je ne dis pas qu’il est heureux, qu’il saute de joie en payant ses impôts, et qu’il pense avoir fait un acte de charité vis-à-vis de la société. Il doit avoir la conscience que c’est son devoir de participation à la vie de la citée.

Le disciple ne fait que passer dans le monde. Il vit quelques soixante ou soixante dix ans mais après lui le monde doit durer. Il doit léguer un monde intact pour qu’il puisse servir à d’autres, comme il s’en est servi.

Donc, respectez les règles. Tout naturellement, à l’intérieur du monde, vous avez le devoir de transformer les règles pour les anoblir, mais vous n’avez pas le droit de les détruire, vous devez avant tout les respecter. J’espère que c’est admis.