Skip to content

Education spirituelle des enfants



Psychologie Cosmique

06-12-86 6/10



L’éducation spirituelle des enfants.


Question :
Lorsque nous avons à charge l’éducation spirituelle de nos enfants, devons-nous les confier à une église traditionnelle, même si nous ne partageons pas tout ce qui est enseigné, ou bien devons-nous les insérer à notre propre vie spirituelle ?

Je dirais qu’il s’agit d’abord de découvrir quel est le niveau spirituel de votre enfant. Vous pourrez mieux l’orienter en découvrant où votre enfant se situe dans sa capacité de comprendre certaines choses.
Il n’est pas capital d’appartenir à une église, d’être enseigné par une église, quelle qu’elle soit. Cela n’est pas véritablement, pour l’enfant, l’assurance d’un développement, l’assurance que l’enfant ira vers une voie spirituelle.


L’enfant est avant tout lui-même. Toutefois, il n’y a pas meilleur enseignant que les parents. C’est pourquoi, avant d’appartenir à une église, il faut avant tout que l’enfant puisse faire des références spirituelles par rapport à ses parents.
L’église, dans la tête d’un enfant, ressemble un peu à l’école. Si la spiritualité l’habite, si elle lui est transmise par les parents, que les parents la démontrent dans leurs gestes, dans leurs réactions, dans leurs pensées, l’école devient plus vivante.

L’enfant dans son comportement psychologique a besoin de la référence parentale, un peu comme le dévot a besoin de la référence du Maître. C’est l’exemple, on fait comme papa, on fait comme maman, l’enfant idolâtre quelque peu la relation parentale.

Donc, ce sont les parents, avant tout, avant tout système, avant tout éducateur, qui doivent distiller, incorporer la vérité, et initier l’enfant à cette vérité. Le père et la mère ont un rôle d’initiateur qui est primordial. Ce qui ne veut pas dire que tous les parents remplissent cette fonction, tout dépend du niveau des parents, c’est un fait.

Vous n’avez pas l’obligation de faire appartenir votre enfant à une église. Faites-le appartenir au cœur du Christ en premier, à la vérité, à la réalité universelle, en premier. Et si ensuite, en lui parlant de ce qui existe sur la terre comme école initiatique, comme église, s’il fait le choix d’une église, laissez-le aller.


Mais, tout d’abord, enseignez-lui l’universalité.
Nous sommes à une époque ou je peux vous dire cela. Autrefois j’aurai conseillé qu’il appartienne à une église, parce que la société était en transformation, en édification, et il fallait absolument que l’individu soit programmé, soit édifié par ciment et cette truelle-là.

À notre époque, il s’agit de rendre toute chose universelle, alors instruisez à l’universalité et l’enfant, ensuite, fera le choix à son appartenance.