Skip to content

Nos anges gardiens



Psychologie Cosmique

 

28-08-86 1/4

Nos Anges Gardiens

La médecine de l’âme

Question :

Que deviennent nos anges gardiens, nos guides, après notre mort ? Restent-ils à jamais en relation avec notre âme où vont-ils s’occuper d’autres êtres humains ?




Tout dépend de votre degré d’évolution, de ce que vous êtes. Si vous travaillez déjà sur un plan subtil, sitôt passé de l’autre côté, que ce soit en relation avec le plan physique ou non, le guide reste un collaborateur. Si vous êtes encore un enfant, sitôt que vous entrez dans ce demi-sommeil qui est appelé la mort, pendant que vous vous reposez, le guide va à d’autres occupations auprès d’autres gens, parce qu’en fait, il n’y a pas que vous à guider à ce niveau-là d’évolution. Il va donc s’occuper d’autres personnes à passer de l’autre côté, ou d’autres à naître, ou en train d’agir et de vivre.

 

Au niveau où la mort n’est encore qu’un rêve, qu’un demi-sommeil, le guide dont vous bénéficiez n’est pas purement et exclusivement personnel, et si vous faites véritablement partie de la masse dure et ferme, vous n’avez pas de guide, vous êtes sous l’influence de l’alchimie des lois et des vibrations, ce qui ne représente pas un guide moins fort, moins puissant.


L’individu est davantage plongé dans la torpeur et il se sent véritablement seul. Lorsque vous commencez à bénéficier de la présence d’un guide, même si vous ne le voyez pas, cela vous rassure, même quand vous passez de l’autre côté, sa présence est ressentie, il vous semble entrer dans un terrain connu.
Ne vous inquiétez pas pour les guides, ils ont énormément de travail.

Quel est le rôle de Marie, mère de Jésus, à l’époque actuelle ?

Il y a 2 000 ans, cette femme ayant enfanté cet enfant, si spécial, a pleinement connu son rôle sur un plan vibratoire et sur un plan spirituel. Elle est un être occasionnel comme tous les autres êtres, c’est-à-dire qu’elle est en évolution.

Qu’est-elle aujourd’hui ? Est-elle ce Maître parfait dont parle l’église, intermédiaire entre Dieu et les hommes ?

Si vous connaissiez suffisamment l’ésotérisme vous sauriez qu’il n’en est rien, sans que par là, je veuille ternir l’image de Marie. Marie, ou ce qui a été Marie, puisque c’est son corps physique qui a été nommé ainsi, continue de travailler, continue d’évoluer. Ce qui ne veut pas dire qu’elle fait partie du commun des mortels. Absolument pas. Elle fait partie des temples.

Alors, quel a été son rôle et pourquoi lui donne-t-on ce rôle ?
Pourquoi est-ce que l’église insiste sur ce rôle ?

C’est parce que tout individu est dépositaire d’un principe. L’esprit est androgyne, mais en se projetant sur une planète donc dans un monde physique, il doit choisir un corps. L’homme est solaire, positif, la femme est terrestre, négative. Ceci, je l’ai déjà expliqué, mais je vais le rappeler en quelques mots.

Pourquoi cette séparation ?

Sitôt que quelque chose de dense est créé, pour que cette densité puisse être, il faut jouer avec les complémentarités. En fait, de la complémentarité naît une unité, il n’y a pas dualité. C’est l’étroitesse de l’homme qui voit la dualité. On ne peut pas créer quelque chose de physique sans jouer sur la complémentarité, le positif et le négatif, le noir et le blanc.
Donc, il y a l’homme qui est dépositaire d’une énergie positive et la femme d’une énergie négative.

La femme est matrice, l’homme est phallus. La femme reçoit, l’homme donne. Et de manière grossière, la femme obéit et l’homme commande.

Donc, quand un individu choisit un corps, en même temps il choisit un principe.
Si, de manière très profane, le principe même de la femme est vécu comme celle qui obéit, sur un plan plus cosmique, c’est avant tout une énergie qui est porteuse de vie, elle est fécondité.
Pour être fécondité, la femme doit être en même temps le réceptacle de l’énergie positive de l’homme, du principe masculin. Mais le fait qu’elle soit réceptacle ne l’oblige pas à se soumettre et être esclave. Cela appartient à son monde d’évolution et pas à la loi cosmique.

Donc, chaque femme, dans une évolution suffisamment grande, est dépositaire du principe féminin cosmique, la femme universelle en quelque sorte, et l’aspect féminin de l’énergie divine, c’est Marie, mais Marie cosmique, et non pas la mère de Jésus. Si les époux existent sur la terre, c’est parce qu’ils existent au ciel.

Dans les religions Indoues, on trouve Shiva et Shacti, et dans beaucoup d’autres religions on trouve cette expression de couple homme femme, mâle femelle. C’est parce que le couple existe en haut, qu’il existe en bas, et pour les raisons que j’ai expliquées.

Que représente Marie ?
Marie représente, dans un sens symbolique, ce principe cosmique, et l’église veut exprimer ce symbole. Comme il est toujours bon d’avoir recours à une image, remarquez comme toutes les religions sont idolâtres. Prenez n’importe quelle religion, vous y verrez des images. L’homme est encore enfant.


Quand une religion veut exprimer un principe, cela va passer automatiquement par une image, et l’homme croit qu’il est sorti du siècle des images. Il se dit : « La vierge Marie n’est pas une image. Elle a bien existé, c’est la mère de Jésus. » Mais non.
Étant donné que depuis des siècles, des gens prient Marie, invoquent Marie, bâtissent pour Marie, un égrégore marial très puissant a été créé. Donc sur un plan alchimique vous pouvez utiliser cet égrégore, cela rend Marie vivante et quelqu’un de suffisamment clairvoyant pourrait voir cet égrégore prendre la forme de Marie.

En fait, ce sera l’égrégore marial, matérialisé d’après un programme entretenu en commun, qui va être projeté et qui va être vu. Ce qui ne veut pas dire que c’est une illusion. Ce sera une réalité, mais ce ne sera pas, Marie, d’il y a 2 000 ans, parce que depuis elle a changé, et qui sait même si elle s’appelle encore Marie. Elle est toutes les femmes du monde et tous les petits hommes du monde. Vous êtes toutes des Marie et tous des Joseph.

Alors, quand vous vous rencontrez, imaginez que vous ferez peut-être un petit Jésus, qui sait, ça pourrait peut-être marcher ?