Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Les extraterrestres



Psychologie Cosmique

21-11-87 2/3


Réalité ésotérique des mathématiques.
Les extraterrestres.
Le réseau éthérique de la planète.

 


Question
Pour quels motifs certaines races d’extraterrestres, entrent-elles en contact avec des êtres humains de notre planète et leur donnent-elles des messages parfois différents les uns des autres. Ces extraterrestres nous testent-ils ou sont-ils missionnés par des maîtres de l’invisible ?

Ce n’est pas le genre de question, à laquelle il me plaît de répondre.
Non pas parce que la question est idiote ou fantaisiste, ou n’a aucune réalité. Bien sûr qu’il y a une réalité. Mais vous savez très bien que chaque fois qu’à une réalité est alliée d’une fantaisie, ou bien un laisser-aller dans la mentalité des hommes, je combats ce laisser-aller, jusqu’à renier même, s’il le faut, la réalité qui la sous-tend.



Pourquoi est-ce que je ne veux pas parler de la situation extraterrestre ?

Non pas que cette situation n’existe pas, mais je déplore les mouvements de pensées et les mouvements d’idées qui se créent parmi les êtres humains, qui veulent remplacer tout ce qui est ésotérique, tout ce qui est initiatique, par tout ce qui peut être supposé comme étant extraterrestre. Autrement dit, il y a une joyeuse salade, entre tout ce qui paraît ésotérique et que l’on essaye d’associer aux extraterrestres, et tout ce qui est extraterrestre et que l’on essaye d’associer à l’ésotérisme.

Que faut-il donc entendre une bonne fois pour toutes, par extraterrestre ?

Il est évident que des civilisations ont lieu sur d’autres planètes et d’autres dimensions, parce que l’on imagine toujours d’autres planètes, mais il y a aussi les dimensions. Ce qui fait qu’à l’heure actuelle, exactement dans la salle où vous vous trouvez et qui sert de point d’ancrage, de point physique à une autre dimension, il y a des gens qui sont peut-être en train de faire d’autres activités. Il y a des gens qui sont en train de prier, en train de faire des amusements, vaquer à leurs occupations quotidiennes. Et c’est pour cela, que la vision extraterrestre, est une vision limitative, ramollie, qui n’implique aucun discernement, parce que l’on soustrait complètement tout ce qui est de l’ordre de l’invisible.

L’homme a toujours besoin de croire, d’espérer, d’allumer sa flamme à ce qui vient de plus haut, de plus grand et qui va le sauver, qui va créer un ordre parfait, qui va le soigner, qui va faire en sorte que la guerre n’existe plus. Et ainsi l’homme plein de cet espoir, étant donné que depuis le temps que le monde existe il commence à douter de l’existence de Dieu, vu qu’il n’y a que malheur comme il estime, commence à douter de l’existence des maîtres, vu qu’on ne les aperçoit jamais, qu’ils ne se manifestent selon lui jamais. Alors pourquoi pas les extraterrestres ? Et ainsi, il voue à l’extraterrestre tout ce qu’il devrait vouer à ce qui est un principe divin, et surtout, un principe de liberté.

Tous les mouvements qui se sont créés, avec pour base les mouvements ou la révélation extraterrestre, ne sont pas des mouvements de libération, et cela va même à l’encontre des efforts de la hiérarchie. Vous voyez des extraterrestres partout, mais pourquoi ne pas en voir d’abord chez vous, ce serait peut-être l’endroit le plus juste pour les voir.

Vous attendez tous des soucoupes, mais est-ce qu’il n’y a rien d’extraterrestre dans le simple fait de pouvoir donner la vie. L’homme banalise tellement la richesse qu’il détient, qu’il veut toujours aller prendre celle d’un autre. Le coffre du voisin est beaucoup plus beau que le mien. « Je suis une âme, mais après tout, je ne la sens pas, alors qu’est-ce que je peux avoir d’extraterrestre, moi ? Je suis un pauvre terrien, écroulé sous les impôts, sous la maladie, les rhumes, les pressions de ma femme, de mon mari, la désobéissance des enfants. Ah ! Si seulement je pouvais voir une soucoupe, cela m’apporterait tellement d’espoir. »

Seulement le problème, c’est que les extraterrestres ne daignent pas se mêler à l’évolution des hommes. Alors même, si l’on voit une soucoupe, elle ne fera que passer, la vie de l’homme restera telle qu’elle est, parce que la vie appartient à l’homme, la vie de la terre appartient aux terriens et pas du tout à l’extraterrestre.
Alors qu’en est-il de ces extraterrestres ?

Comme je l’ai dit, il est vrai qu’existent d’autres civilisations, qui appartiennent ou pas à votre taux vibratoire, à votre taux de densification. Les extraterrestres existent.
Que peut-on imaginer comme relation ?

Uniquement et seulement des relations initiatiques et rien d’autre. On imagine toujours que l’extraterrestre vient de l’espace. Ils ne viennent pas de l’espace, ils viennent du temps. Parce que l’espace n’est pas de l’espace, l’espace c’est du temps. Lorsque vous dites, il y a tant de kilomètres entre la terre et la lune, vous vous trompez, il y a un certain nombre de minutes, rien de plus.

Lorsque vous dites qu’il y a tant de kilomètres entre la terre et le soleil, vous vous trompez, il y a un certain nombre de minutes. Et c’est pour cela que tous les scientifiques, qui essayent de détruire la notion de temps, de l’anéantir en disant, le temps n’existe pas, ou il est relatif à, ils se trompent, ils perpétuent encore plus loin l’énigme. Il faut que la notion de temps soit réinvestie dans la science, parce que c’est cela la clef de tout, ce n’est pas l’espace, c’est le temps.

Pourquoi le temps ?
À cause du volume, comme nous en avons parlé tout à l’heure. Donc qu’est-ce le temps ?

Le temps c’est tout simplement un volume, ou un certain champ que l’on pourrait appeler magnétique, bien que là, il ne le soit pas, mais un certain champ de vibration par le frottement des sphères entre elles, planètes, soleil etc., puis plus loin, constellations etc., ou les sphères invisibles qui composent le cosmos supérieur. Donc je le répète, il n’est pas question d’espace, il n’est pas question de dimensions, et en ce sens, je détruis tout ce que les scientifiques essayent de découvrir en ce moment, en oubliant la notion de temps au profit de l’espace, Il n’y a que du temps.

Comment comprendre cette notion-là ?

Pour comprendre cette notion, il faut admettre que les choses dans leurs expressions, dans leurs manifestations, ne sont pas sous-tendues par un mouvement qui se déplace dans une certaine périphérie, mais que c’est plutôt une succession de cycles, qui se déplacent à l’intérieur d’une conscience. Le temps ce n’est pas l’heure que les humains s’entendent à comprendre par rapport à la position du soleil, à la succession des jours et des nuits. Le temps, c’est la succession des cycles, le temps c’est la succession des énergies qui impliquent tel ou tel événement, tel ou tel état de chose.

Lorsque vous me parlez des extraterrestres, ne me demandez pas de quelle planète, de quelle galaxie ils viennent, car les imaginant venant de leur planète, vous seriez déjà très loin dans le temps, par rapport à l’instant où ils auraient pu vous contacter. Ils viennent tous du temps, ils viennent donc de votre futur, ce qui ne veut pas dire qu’ils viennent du futur de votre terre.

Il faut imaginer un peu l’univers comme ayant différentes bandes de cycles. Comme il y a des bandes dans la radio, il y a dans l’univers des bandes de cycles de différentes vibrations. Et plus l’on a affaire à des hautes vibrations, plus on s’oriente vers ce qui est le futur. Le futur n’existant donc plus en tant que potentiel que l’on différencie du passé, du présent, il est plutôt le point d’apothéose de l’univers. Lorsque je parle du futur, il ne faut pas imaginer que c’est l’heure d’après, ou l’année d’après, pas plus que lorsque je parle du passé, il ne faut pas imaginer que c’est l’heure ou l’année d’avant.

Qu’est donc la conscience vis-à-vis de tout cela ?

La conscience lorsqu’elle est née pour la première fois, elle était celle qui contenait tout le passé et tout le futur, ce qui lui permettait d’être présente. Ce qui ne veut pas dire, qu’une conscience n’est présente que dans la mesure où elle connaît son passé et qu’elle va avoir un futur, non. Mais le simple fait de venir d’un passé pour tendre vers un futur, fait que le présent va être de telle espèce.

Lorsque vous avez un chagrin, vous pleurez, mais la loi veut que l’homme devienne parfait. Alors il y a des circonstances qui font que vous rencontrez encore et toujours les mêmes circonstances, pour qu’elles soient exorcisées. Donc il y a cette mémoire du passé qui dit souffrance, il y a cet événement qui veut vous tendre vers ce futur et qui vous dit libération, et entre ces deux forces, il y a l’homme qui crée dans un instant présent, soit une dépression, soit la libération.

Mais revenons à nos extraterrestres. Pourquoi est-ce qu’ils voyagent dans le temps ?

Les individus, au fur et à mesure de leur évolution, mènent leur vie et vivent d’après les cycles de vibrations qui s’approchent de l’apothéose. Donc il faut comprendre que l’univers va d’un point d’involution, soit d’inconscience, à un point d’évolution totale, soit de perfection, et que le temps, c’est tout simplement la succession des cycles et des plans de conscience qui séparent ces deux points.

Donc lorsqu’un individu d’une autre planète vient sur votre planète, pour lui il ne s’agit pas de faire un voyage dans l’espace, mais un voyage dans le temps, puisqu’il doit traverser les zones de conscience. C’est pour cela que je veux me battre, pour que change l’idée de l’espace. Vous ne voyagez pas dans de l’espace, vous voyagez dans une substance, dans une conscience.

Ainsi, lorsque vous allez, imaginons de la terre à Jupiter, vous n’allez pas de la terre à Jupiter en faisant X kilomètres, vous allez du plan de conscience qui vous caractérise et qui est en formation sur la terre à ce moment-là, au plan de conscience qui caractérise la civilisation qui vit sur Jupiter à ce moment-là. Et pour pouvoir voir quelque chose sur Jupiter ou entendre quelque chose sur Jupiter, il ne faudra pas y aller avec la fusée, il faudra vous déplacer dans cette substance universelle qu’est la conscience et toutes les échelles de conscience.

C’est pour cela, que les extraterrestres, qui sont entrés en correspondance avec certains terriens, ne l’ont fait que d’une façon très mesurée et très limitative. Pour eux, cela est très difficile, comme il vous serait extrêmement difficile, en tant que grand mathématicien, d’aller expliquer le principe de la bombe atomique à quelqu’un qui en est encore à gratter les deux silex pour obtenir du feu.

Lorsque vous pensez extraterrestre, ne pensez pas à quelqu’un venant d’une autre planète, même si cela est vrai, cela est faux, mais à quelqu’un venant d’un autre temps, le temps que vous-même allez connaître lorsque votre champ de conscience sera l’égal du leur. Parce que dès que le champ de conscience d’une créature monte, automatiquement il découvre toute la civilisation, toutes les lois, toutes les capacités créatrices, qui sont dues à ce champ de conscience.

Ce qui fait que vous n’êtes pas différents des extraterrestres. Eux sont ailleurs, dans la gamme de la conscience et de la vibration que permet cette conscience. Et lorsqu’ils voyagent dans les sphères, ils ne voyagent pas de planète en planète, ils font, comme un individu qui se dédoublerait pour aller voir la sphère de l’enfer, la sphère nommée le paradis, la sphère où demeurent les maîtres, où demeurent les guérisseurs, où demeurent les entités de l’astral. Il ne dit pas je vais avec et dans ma fusée voir d’autres créatures, il dit je change de dimension. Il en est de même avec les entités extraterrestres.

Alors que viennent faire les soucoupes là-dedans ?
S’il s’agit de changer d’unité de temps, de plan de conscience et de dimensions, à quoi sert la soucoupe ?

Dans la plupart des cas, ce qui ne veut pas dire que cela soit dans tous les cas, mais dans la plupart des cas, ce que vous appelez soucoupe, n’est qu’une capsule qui sert de transformation vibratoire, c’est donc un instrument d’adaptation à la notion temps, qui est la vôtre sur la terre. Car pour changer de conscience, il faut changer de temps, puisque le temps lui-même est significatif d’un taux vibratoire, d’un taux d’évolution.

Donc une soucoupe n’est pas un engin qui permet d’aller très vite dans l’espace, c’est plutôt une sorte de studio, qui a la propriété de mettre en friction certaines molécules pour contracter le temps. De cette manière, ils peuvent passer d’un temps à un autre, soit d’une gamme de vibrations à une autre. Il ne faut jamais séparer la vibration de l’unité de temps qui la constitue.

Une vibration est toujours soumise ou plutôt contient toujours en elle-même un cycle. De la même manière, lorsque vous descendez dans la gamme vibratoire, que vous rencontrez des vibrations qui ont de plus en plus le souffle court et qui tourne très vite, automatiquement les cycles sont courts, le temps lui-même sera court, répétitif.

Et ainsi, les choses comme la naissance et la mort vont pouvoir avoir lieu, comme je vous l’ai déjà dit. Plus vous remontez les gammes vibratoires et plus les cycles deviennent longs, plus la vie devient longue, jusqu’à ce que tout ce qui peut être un commencement et une fin à la vie soit complètement exclu.

De la même manière, dans ces appareils, qui permettent la contraction du temps, l’individu contracte ses molécules sans pour autant changer son plan de conscience, c’est la grande difficulté de cet exercice. À l’heure actuelle, si on les faisait voyager sans cette contraction dans le temps, ils ne survivraient pas. Si l’on prenait un terrien pour le faire voyager à la façon de l’extraterrestre, même initiatiquement, il n’y survivrait pas non plus.

Parce que l’homme de la terre est encore trop intimement lié à sa molécule physique. Ce qui fait, que son taux de conscience et son plan de conscience équivalent à peu près au taux des vibrations de sa cellule et à son taux d’expansion. Or il faut pouvoir se dissocier de la matière, et c’est un exercice, un entraînement que les extraterrestres connaissent puisqu’ils doivent au moment où ils contractent le temps, où donc leurs molécules, leurs cellules sont contractées dans l’unité de temps X, ils doivent pouvoir garder leur taux de conscience.
Ainsi, lorsqu’ils se contractent pour venir dans des sphères plus basses comme la terre, ils ne doivent pas pour autant abaisser leur taux de conscience au niveau des terriens, sinon ils ne sauraient même pas comment repartir. Il faut donc qu’ils apprennent à dissocier, leur matière de leur esprit, et cela est possible au niveau où ils se trouvent.

Maintenant quand est-il de ces extraterrestres qui viennent sur la terre plutôt par expérience, que comme voyage au travers des sphères ?

Dans leur civilisation, de la même manière que sur la terre il existe des mages blancs et des mages noirs, et que l’on sait que pour être un mage il faut avoir reçu un niveau initiatique non négligeable, sinon l’individu n’a aucun pouvoir, il existe dans les autres civilisations, dans certaines sphères, la même différence, mais non pas tournée en magie noire, mais en aspect mental.

C’est-à-dire que dans certaines civilisations dites extraterrestres, il y a un peu le choix entre deux voies, comme sur un plan initiatique terrestre le choix entre faire le bien et faire le mal, il existe le choix entre devenir la science sacrée et obtenir la science sacrée, ou continuer à chercher par des moyens complètement physiques, toutes les raisons de la vie et de la création.

C’est un peu comme s’il y avait une voie métaphysique et une voie physique concrète. Il est aussi difficile de comprendre pour vous ce que cela veut dire, que pour eux de comprendre qu’il existe un mage blanc, ou un mage noir sur la terre.

Alors ces entités-là, lorsqu’elles viennent sur une sphère telle que la terre et qu’elles arrivent à se concrétiser sur un plan physique, ces entités abordent la terre comme vos scientifiques abordent une autre planète. Ils cherchent à comprendre comment est née la vie et comment se maintient cette vie.

Mais ces extraterrestres-là ne sont que très très peu nombreux, parce qu’ils ont énormément de mal à créer cette contracture du temps. Étant donné qu’ils sont essentiellement des scientifiques dans un comportement concret, ils ont toutes les peines du monde à maintenir l’énergie et à maintenir la relation qui doit y avoir entre l’esprit et la matière pour contracter le temps. Donc cela représente des difficultés qu’ils ne sont pas capables d’assumer très souvent.

La plupart des extraterrestres qui viennent sur la terre ou qui survolent votre terre, sont avant tout des êtres venus d’une autre dimension comme je viens de l’expliquer, d’un futur, de votre futur. Ce qui ne veut pas dire que dans la soucoupe il y a votre moi supérieur, ou je sais quoi d’autre dans une vision future. Ils sont différents de vous, mais ils sont votre futur. De la même manière que l’enfant représente votre futur.

Ils viennent donc dans la mesure où cela représente pour eux un acquis initiatique de regarder les autres sphères, et ils viennent dans d’autres cas où ils sont appelés. Ces cas-là sont très restreints, parce que la hiérarchie planétaire ne peut pas trop utiliser leur énergie, ni leur taux vibratoire très différent de celui qui est assimilable par les hommes.

L’homme arrive très bien à assimiler, dans la mesure où elles sont transformées, les énergies de son propre système solaire, mais cela lui devient très difficile de prendre et d’intégrer les énergies venant d’autre système solaire ou d’autre constellation. C’est un peu comme si l’on essayait de transfuser du sang d’un certain groupe, dans le corps d’un homme ayant un tout autre groupe. Il se passe le même choc et le même rejet.

Alors pourquoi faisons-nous appel de temps en temps à ces êtres-là ?

Non pas parce que leur énergie est primordiale et nécessaire, mais pour opérer de temps en temps des mutations. Et c’est cela qui intrigue, mais qui intrigue l’être humain: Les mutations.
Quelle mutation pouvons-nous opérer lorsque l’on fait rencontrer un taux vibratoire terrestre et un taux vibratoire extraterrestre ?

Tout simplement une amélioration de la race, et c’est ce qui c’est déjà passé comme je l’ai déjà dit, mais c’est ce qui n’aura plus lieu, comme je vous l’ai déjà dit aussi.
Parce qu’il y a une accélération du pouvoir qui est en l’homme, mais il n’y a pas une accélération de son taux de conscience, et c’est pour cela que l’alliance ne sera plus du tout faite, plus jamais sous aucun prétexte.

Ce qu’il faudra donc et avant tout viser pour tout le reste de la manifestation, c’est avant tout le développement de la conscience, et non pas le développement du pouvoir. Si l’alliance comportait des désavantages, elle a donné lieu aussi à certains avantages. Cela a permis la venue de Maîtres de la hiérarchie de Vénus, puisqu’à ce moment-là sur la terre, il n’y avait pas eu d’humanité pour pouvoir dégager des individus capables d’être disciples, initiés, ou maîtres.

Donc il faut comprendre, que les premiers initiateurs de la race humaine ne viennent donc pas d’un cycle terrestre, mais ils viennent d’un cycle que l’on approprie à Vénus. Et ce croisement entre ces deux taux vibratoires, terrestre et extraterrestre, a permis aux Maîtres de la hiérarchie d’accélérer certains processus alchimiques pour développer, un petit plus rapidement que prévu, des disciples pouvant très tôt assumer l’évolution de leur race et devenir eux-mêmes des guides de leur race.

Le but n’était pas de faire guider la race par des extraterrestres, mais de créer des guides, qui viennent de leur propre race, afin de guider leur propre race. Il n’y a jamais meilleur guide que celui qui vient de la race, qui enseigne et qui essaye de la développer.

À cause de toutes les mémoires akachiques, qui sont inscrites non seulement dans l’akachat de la terre, mais aussi dans les gènes même de la molécule, les gènes de la race. Ainsi celui qui est capable d’être le guide de la race, parce qu’il vient de sa race, aura tout l’acquis de sa race, et ainsi, il saura davantage transporter l’initiation.

Prenez un individu qui vient d’une autre race, d’une autre planète, qui est donc constitué autrement, peut-être pas physiquement mais vibratoirement, il va être un très mauvais transmetteur pour l’initiation, parce que l’individu, l’homme dans tout ce qu’il est, est un transmetteur vibratoire. Alors s’il vibre d’une certaine façon, parce que constituer d’une certaine manière, il va appeler une énergie qui lui correspond et la distribuer de la façon qui lui correspond. Si les hommes de la terre ne correspondent pas à ce taux vibratoire, ou ce taux d’unité de l’énergie, automatiquement l’initiation ne peut pas avoir lieu.

C’est pour cela qu’il a fallu au début de la création de l’humanité, essayer de créer le plus vite possible des guides et des initiés propres à la race de la terre, pour que toutes les entités venant d’autres sphères, puissent se retirer et permettre ainsi une véritable évolution de la race. Car si des êtres venus d’autres sphères, avaient continué à être vos maîtres, à être vos initiateurs, vous n’auriez pas pu arriver là où vous en êtes, à cause de cette différenciation.

Chaque humanité est différente, pas forcément par l’aspect, pas forcément par le nombre de chakras ou quoi que ce soit d’autre, mais par le type énergétique et les échanges énergétiques que les chakras ont entre eux, que les molécules ont entre elles et que toutes les autres notes vibrations de l’aura échangent avec l’âme. Ce qui fait, qu’une race reste spécifique, qu’un individu est spécifique, et il faut respecter cette spécificité.

De la même manière, lorsque dans une famille il existe plusieurs enfants, forcément, chaque enfant est né de son père et de sa mère, mais il est spécifique, son destin sera particulier même s’il a des ressemblances au niveau de l’âme ou quoi que ce soit, il est différent de son frère, de sa sœur. Il en est de même pour les grandes familles que nous appelons cosmiques et qui sont en fait les raisons mêmes de la différenciation des humanités.

Chaque famille cosmique ou chaque foyer d’âmes est constitué par les rayons de l’univers, mais chacun de ces foyers va réclamer, pour son expression, une humanité spéciale. C’est-à-dire que les gens d’un certain rayon cosmique, vous connaissez les sept rayons, comme il existe les sept pouvoirs, les sept couleurs etc., chacun de ces sept rayons, chacun de ces sept foyers d’âmes, va réclamer un univers spécial. Ce qui fait que lorsque les hommes croient appartenir à tel rayon ou à tel autre, ils se trompent, ils sont en expérience à l’intérieur d’un aspect de leur rayon majeur, soit le rayon de leur monade, de leur soi supérieur si vous préférez.

Donc, la vérité, c’est que les individus de par leur moi supérieur ou leur monade, sont typés parce qu’étant issus d’un rayon spécial, et qu’ils s’incarnent dans une humanité soit dans une sphère d’évolution qui correspond au développement de ce rayon-là. Ce qui fait, qu’après des cycles d’évolution et de réincarnation, un homme peut se dire appartenir à tel ou tel rayon différent de sa monade, c’est qu’un rayon contient tous les autres, qu’un rayon ne peut-être pleinement assumé que dans la mesure où tous les sous-plans de ce rayon, donc tous les autres rayons ont été aussi maîtrisés.

C’est-à-dire qu’un individu appartenant au troisième rayon, ne pourra être, de par son moi suprême et sa monade, pleinement ce troisième rayon, que dans la mesure où il aura maîtrisé tous les aspects de ce rayon, soit tous les autres rayons. Et ainsi à tort, il va s’identifier au rayon deux, au rayon un, au rayon six, au rayon sept etc.

C’est un peu comme si, appartenant à une couleur spécifique, les individus devaient quand même passer par toutes les autres couleurs pour pouvoir pleinement assumer leur couleur déterminante. C’est ce que nous appelons les familles cosmiques. Et ce sont ces êtres-là qui s’incarnent par vague successive, les unes après les autres.

Que sont donc les extraterrestres au milieu de tout cela ?

Les humanités qui vous ont précédés. Ce qui ne veut pas dire que ce sont des gens qui ont terminé leur évolution, mais de par leur évolution, ils ont connu les états que vous connaissez, et ils sont allés plus loin. Ce qui fait que chaque fois, que vous entendez un rapport sur une rencontre extraterrestre, et qu’il n’y a pas la notion : « attention, petits enfants, nous aussi nous avons connu cette chose et nous vous mettons en garde », s’il n’y a pas ce discours-là, cela veut dire que ce n’est pas réellement un contact extraterrestre et que cela est peut-être même de l’invention. Mais comme je vous l’ai déjà dit, il faut que l’individu ait un rapport juste avec tout ce qu’il découvre.

Il est déplorable de voir que les gens s’accrochent à la théorie extraterrestre comme un mystique s’accroche à son Dieu. Le mystique a tort et l’homme qui s’accroche aux extraterrestres a tort aussi. Car ce qui compte, c’est que l’homme se sente lui-même un individu libre et actif, pouvant régir sa sphère personnelle. Ainsi il pourra aller à la rencontre des autres sphères, des autres entités, sans aucun problème. Il n’y a pas de magie, il n’y a rien d’exceptionnel, c’est tout simplement l’éclosion et le mouvement de la vie.