Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Le Bon Sens



La pensée juste ou le Bon Sens

Si le bon sens voulait prendre le dessus des idéologies et des convoitises, les événements actuels n’auraient pas lieu. Il n’est pas question pour moi de donner un avis sur le bien-fondé ou non des réformes engagées, je n’ai pas la capacité pour cela, bien qu’il semble que ces réformes soient utiles pour tous, en tout cas, tout le monde se rend très bien compte qu’il faut faire quelque chose.
C’est surtout aux jeunes que je pense et à qui j’aimerais, si je pouvais, transmettre quelques règles fondamentales.

Lorsque l’on étudie un peu les révélations de Pastor on se rend compte des erreurs dans notre façon de vivre. Nous dégageons des énergies fabuleuses mais pas forcement dans le bon sens.

Nous croyons être dans une démocratie, en fait nous sommes dans une approche de la démocratie. La vraie démocratie viendra plus tard lorsque nous aurons corrigé nos erreurs.
Dans une démocratie, lorsqu’il y a une décision à prendre, elle devrait toujours se faire dans un but communautaire, et non pour satisfaire une idéologie ou un quelconque corporatisme. L’idéologie est une prison, elle divise et ne rassemble pas. La droite, la gauche, le centre, les extrêmes qu’est-ce que cela à avoir avec la démocratie. Rien, seul le bon sens peut mener vers le but à atteindre.

En démocratie, tel que le préconise Pastor, chacun exprime et développe sa façon de voir et de faire la chose et toujours dans un but communautaire, pendant que les autres écoutent, réfléchissent et exposent à leur tour leur façon de voir et de faire la chose. Au vote final, qui clôt les débats, tout le monde accepte le vote et tout le monde travaille dans le même sens afin que la décision prise et votée puisse apporter ses fruits à tous.


La démocratie devrait être ainsi, et l’on voit bien qu’il n’en est rien. Au contraire on s’empresse de jeter des peaux de bananes sous les pieds des hommes en place, quelle que soit leur couleur. On se dit dans un monde de communication, mais c’est faux. Certes tout le monde parle, parle même beaucoup, mais l’écoute est complètement absente. Ce qui fait que, n’ayant rien entendu ou ne voulant rien entendre, nous passons à côté des décisions de bon sens.

Je ne veux pas passer pour un homme je sais tout, loin s’en faut, je suis comme tout le monde en recherche, mais vingt-cinq ans d’étude avec Pastor transforment un homme. Je vais donc essayer d’expliquer comment fonctionnent les énergies, pour que notamment les jeunes puissent les utiliser dans la pensée juste. Si toutes ces énergies étaient concentrées avec bon sens, nous serions déjà dans la démocratie.

Il faut aussi savoir que nous sommes à une période charnière où une société s’écroule pour qu’une nouvelle  puisse venir. C’est vrai. Et c’est aussi pour cela qu’il y a tant de mal à vivre et où tous ces débordements sont possibles.
Mais la nouvelle société est en attente depuis bien longtemps. Elle a été conçue et entretenue par les Maîtres et les hiérarchies depuis la nuit des temps, elle attendait simplement que l’heure sonne pour descendre et cette heure a sonné depuis quelques années, de 1980 à nos jours, peut-être un peu avant, mais là, c’est un détail, et se poursuivra bien après, tout dépend si l’homme accepte ou n’accepte pas, puisqu’il a cette liberté. Ce qui veut dire, qu’ayant cette liberté de prendre ou ne pas prendre, l’homme est responsable de ses choix.

Comme je l’ai expliqué, cette nouvelle société à été conçue d’une manière très démocratique, chacun s’est exprimé, à écouté, et au vote final tous les Maîtres ont travaillé et travaillent pour que cette descente se fasse pour le bien de l’humanité toute entière, car il ne s’agit pas que de la France, tous les pays sont concernés.
Alors pourquoi se battre pour quelque chose qui, de toute façon, va être détruit.

Lorsque l’on veut changer quelque chose, il est inutile de se battre pour que la chose persiste, ou la combattre, c’est absolument imbécile comme réaction. C’est donner encore plus d’énergie à ce que l’on ne veut plus. Ridicule comme réaction, non?

J’appelle cela la chose, en fait, on peut utiliser la même énergie pour tout, absolument tout, c’est une loi en mouvement, qui ne cherche pas à savoir si c’est pour le bien ou pour le mal, cette loi est en fonctionnement un point c’est tout.

Il y a un proverbe qui dit: Que l’on en parle en bien ou que l’on en parle en mal, pourvu que l’on en parle. C’est ce qu’utilisent tous les hommes de pouvoir à des fins personnelles, qu’ils soient religieux, de la finance et des affaires ou politiques.

Lorsqu’il y a création, que ce soit une idée, un travail à réaliser, ou un changement de société comme c’est le cas à cette heure de la vie de la terre, cette création doit être entretenue et n’aura de vie que dans la mesure où un nombre suffisant d’êtres humains l’entretiendront, parce qu’ils la croient bonne et utile pour tous. Mais elle est aussi entretenue par tous ceux qui essayent de la combattre. Les énergies qui se dégagent de ces personnes renforcent l’idée ou la création. C’est là, la loi. Bizarre, non.

En fait ce n’est pas bizarre du tout, par le simple fait que tout ce qui existe et pour qu’elle puisse exister, une création est constituée de deux énergies le plus, le moins et la création n’aura de vie que dans la mesure où elle sera alimentée et entretenue par ces deux énergies. Le véritable équilibre n’est pas dans le plus, pas plus que dans le moins, elle se trouve au centre, dans l’équilibre des deux énergies.
Si l’on prend l’amour par exemple, il n’est pas dans le plus, la passion, il n’est pas dans le moins, la haine, l’amour est au centre, là où il n’y a plus d’émotion.
Donc, il est inutile de créer des mouvements contre, c’est renforcer ce que l’on veut détruire.
Par contre si un nombre suffisant de personnes abandonnent et coupent toutes pensées vers cette création au profit d’une autre nouvelle, les énergies qui entretenaient cette création vont se trouver affaiblies et la création va perdre toute seule sa vitalité pour disparaître. Petit à petit la nouvelle création va prendre de la force pour apparaître au grand jour.
Lorsque vous avez une pensée qui vous travaille et ne cesse de revenir vous perturber, du fait qu’elle a été créée par vous,  c’est normal, elle vient réclamer vers celui qui l’a créée  son dû d’énergie.

Que faites-vous à ce moment-là?

Vous essayez de la chasser, de ne plus y penser, et ne vous semble-t-il pas que plus vous chassez la pensée plus elle devient présente?
Maintenant, si vous cessez le combat et que vous  remplacez cette pensée par une autre plus joyeuse, je vais dire plus spirituelle, plein de bon sens, la pensée en question n’ayant plus le soutien de l’énergie, petit à petit va mourir d’épuisement.

C’est ainsi que le monde fonctionne, c’est ainsi que les Maîtres entretiennent et transforment la vie d’une société, d’un monde.

Pastor dit: Ne faites pas avec des pelles et des pioches ce qui doit être fait avec la pensée.

Toute création commence dans l’astral, cette matrice de création, c’est par là que tout commence, même sur terre, comme c’était le cas de votre pensée . Lorsque l’on veut bâtir une maison, cela se passe d’abord sur le papier, par les plans, et lorsque les plans ont été affinés, qu’ils sont en équilibres, la construction apparaît. C’est simple.

C’est ainsi que l’homme devrait travailler, mais pour cela il faut qu’il arrête de se regarder le nombril, cette soif de suffisance, de pouvoir pour certain, qu’il soit religieux, politique ou professionnel. C’est là tout le problème.

Encore une aberration: vous ne pouvez pas d’un côté réclamer et profiter de toutes les largesses qu’offre une société et de l’autre vouloir la détruire. Il faut être cohérent, il faut m’expliquer, je ne comprends plus. Vous ne trouvez pas que c’est absurde comme réaction?

Alors, vous qui voulez un nouveau monde, ne cherchez pas à détruire l’ancien, ne cherchez pas à anéantir une religion, un homme de pouvoir, un homme politique quel que soit sa couleur, de toute façon, pour être détruit il sera détruit, mais participer à la construction d’un nouveau monde, d’une nouvelle façon de voir les choses. C’est cela qu’il faut faire. La destruction n’engendre pas la vie, mais la destruction. La vie, les mondes, les civilisations, les sociétés se bâtissent d’abord dans l’astral par des pensées pures, et le jour où la pensée devient vivante, elle explose au grand jour. Alors, seulement, à ce moment-là, on peut dire qu’un monde disparaît pour qu’un nouveau devienne vivant.
Alors cela demande une tout autre façon de faire, une tout autre façon de penser, une tout autre structure. Il n’est plus question de cocktail molotov, de barre de fer ou de base-ball, il est question de se rassembler, de travailler, de beaucoup travailler, de beaucoup réfléchir et de construire.
Ainsi vos énergies ne seront pas perdues, et plus tard, lorsque vous regarderez votre vie, vous ne verrez pas votre destruction, mais votre construction.

L’homme est avant tout un créateur, il ne faut pas l’oublier.


“ Allez dans le monde, mais ne soyez pas du monde”


Paul