Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

L’astrologie



Psychologie Cosmique


21-06-86 1/5


L’astrologie.
Pourquoi n’y a-t-il pas plus d’âmes sages au pouvoir?
L’évolution spirituelle dans une incarnation.
Les drogués.
Comment aider les personnes qui vont quitter la terre.

 

Question :
Comment concevoir l’astrologie.

L’astrologie a trois niveaux. Ce qui est bien connu d’ailleurs.
Le premier niveau est équivalent, en effet, à de la voyance. La voyance est la forme de projection possible d’une énergie, pouvant ou non donner lieu à la chose prévue.

Si l’astrologie est voyante, pourquoi se peut-il que les choses n’arrivent pas, alors qu’elles sont prévues par les astres ?

Il ne faut pas oublier que les interactions des astres sur la planète terre suivent aussi des lois alchimiques, et comme tous les mélanges, selon la dose et le degré, il peut y avoir une explosion ou pas, une petite fumée ou pas, un éclair ou pas, et étant donné qu’il s’agit de mélange, de dose, l’homme a son mot à dire dans ce mélange. Il peut accepter ce mélange qui vient sur lui, ou sur la nation, et y mêler sa propre vibration ou celle de sa conscience, ce qui va complètement changer l’aspect du dosage.

 

L’astrologie peut être très précise dans la mesure où l’on considère seulement un petit groupe de gens ou une région bien déterminée. Chaque fois que l’astrologie, où que l’astrologue, essaie de s’écarter de quelque chose de minoritaire pour aller vers le majoritaire, il y a de plus en plus de chances pour que le dosage subisse des interactions d’entreprises personnelles. À ce moment-là, tout est possible, le bien comme le mal.

Que dire des situations astrologiques, dans les grands changements mondiaux par exemple?

N’oublions pas que chaque individu a son astrologie et que chaque individu est porteur lui-même d’une sorte de karma ou de mission. Un individu qui est président d’un pays, ou ministre d’un pays, ou président d’une énorme et gigantesque société, est sous le charme vibratoire de ses planètes. À ce moment-là, ses planètes n’exercent plus une puissance sur l’individu, mais directement sur la société, sur son pays, ou sur ses affaires.

Si bien que le thème astrologique d’un président n’est plus le thème astrologique du président nommé et personnel. Le thème astrologique devient celui de la nation, ou de l’exercice des fonctions de cet homme. Parce que lui dirigeant, lui influençant les directives, va servir de canal pour que ses étoiles agissent à un niveau plus universel.

Ce qui est un petit peu moins sûr, c’est d’établir des thèmes à propos de la naissance d’une nation, par exemple, et ainsi déterminer la vie de la nation par rapport au jour et à l’heure de sa fondation. Non pas que cela soit faux, mais en fait, il faudrait superposer les thèmes. Superposer le thème du président, du ministre, ou du conseil qui agit, plus le thème de l’heure du jour où la nation a été fondée, et voir ce qui peut correspondre ou s’entrechoquer dans ces deux thèmes.


En faisant ces analyses, vous aurez en même temps l’heure et le jour du départ du président et du ministre. Si le thème de cet homme entre un jour  en conflit avec celui de la masse, il va être expulsé.

Maintenant peut-on prédire, par exemple, les tremblements de terre, les raz de marée, les grands incendies. À cela je réponds oui, je réponds non, parce que pour qu’une planète exerce pleinement son pouvoir bénéfique, ou destructeur, il faut en quelque sorte que les hommes y consentent pleinement. Une astrologie de groupe est une astrologie où l’individu admet comme la masse. C’est une astrologie qui concerne le karma de la nation, le karma de la race, le karma de la terre.

Mais ce qui va permettre à l’homme d’éviter par exemple un tremblement de terre qui pourrait survenir dans un pays, si l’homme en est suffisamment conscient avant qu’il n’arrive, sa première réaction va être de sublimer en quelque sorte la pulsation éthérique du pays ou de la région où il habite, et cela va changer le dosage dans la petite éprouvette.

Prenez l’aura éthérique d’un pays qui est trop matérialiste, avec des problèmes de société, de la délinquance, du chômage, et mettez dans le ciel une opposition de deux planètes très fortes qui ne peuvent que produire, d’après la formule, un tremblement de terre ou un retournement politique, et faites ce mélange. Ces étoiles en s’opposant, en se contrariant, vont rencontrer l’aura éthérique de ce pays déjà en tremblement, alors, ce tremblement de terre ne pourra qu’avoir lieu. Mais si les individus sont plus évolués, plus calmes, plus stables, alors il n’y aura rien. Simplement par-ci, par-là, il y aura des individus un peu plus distraits que d’habitude, un peu plus agressifs peut être, si ces planètes en opposition existent aussi dans leur propre thème bien sûr. On peut tout dire avec l’astrologie, et à la fois ne rien dire.


Pourquoi cette astrologie est oui et non, tout et rien ?

Parce que l’homme est essentiellement libre. C’est pour cela que vous pouvez arriver à tout ou rien deviner, à tout ou rien faire. L’homme est libre. Il n’est soumis à aucune force, même pas celle du bien, même pas celle de Dieu, puisque vous faites ce que vous voulez en vérité.

L’homme se sert de l’astrologie comme d’un parapet afin d’aller vers une voie sans s’arrêter, sans qu’il y ait justement de stagnation et d’involution. Si les hommes n’étaient pas quelque part secoués, et ils le sont parfois par des énergies, ils n’arriveraient à rien. Si son thème lui donne tel ou tel problème, telle initiation, telle épreuve, tel karma, l’homme va pouvoir avancer, même si, lui, au fond il n’en a rien à faire.
Mais coûte que coûte les Seigneurs du karma, les Seigneurs de l’évolution sont là pour opérer invisiblement, grâce aux énergies planétaires, à conduire l’individu jusqu’à son point d’évolution prévu.

Ensuite il y a le côté purement initiatique de l’astrologie. Un certain degré de la vibration planétaire n’est plus une vibration qui conditionne, mais qui initie. Parce que si l’homme est libre, pour devenir cet ange puissant, ce roi solaire, comme il vit sur le plan physique, il faut qu’il ait d’abord une forme, et cette forme lui est donnée par les astres.

Je ne parle pas de forme corporelle. Je parle de forme en temps que schéma d’identité. Schémas qui sont autant de projections psychologiques, autant d’ombres sur le mur de la caverne, tout autant d’Abel et de Caïn en train de s’entre-tuer. Mais pour que l’individu arrive à un discernement, pour qu’il arrive à une zone de conscience où il se sent individuel et où il peut ordonner, comme un Roi ordonne, avant qu’il n’arrive à cette puissance et à ce rayonnement de la conscience, il doit être façonné sur un plan d’abord très psychologique, ensuite sur un plan astral, puis sur un plan mental.


Puis un jour, lorsqu’il y a cette initiation, ce passage, du centre du cœur au centre de la tête, il quitte cette forme. Tout ceci est une nécessité pour vous. Sinon, vous resteriez dans un magma informe d’idées qui n’ont ni suite, ni début, ni fin.

Les âmes, à l’origine, sont comme des graines autour d’une grappe de raisin. Elles sont accolées comme des substances et elles naviguent les unes contre les autres, elles glissent, se rendant à peine compte que l’autre existe, qu’elle-même existe, et elles sont plongées dans un rêve. Un rêve où il y a ni espace, ni temps, ni même appréhension des choses. Une morbide éternité, en fait.
Cette substance n’a aucune idée de ce qui est beau, grand, cosmique et de ce qui est matériel. Il faut donc lui donner une forme, afin qu’elle puisse appréhender les choses, les intelligencer, se repérer à côté d’elles et à côté des autres. Tout cela pour vous édifier un mental, un discernement. La vie est entièrement située au niveau de la conscience. Toute votre évolution, tout ce qui a été mis en œuvre pour votre évolution, se situe, en travail, au niveau de la conscience.

Dans ses balbutiements, qu’est-ce que la conscience ?

Pour certains individus, très petits dans le chemin, elle est instinctive. Ensuite elle est psychologique, enfin elle est athmique. Tout le chemin de l’évolution est un voyage à travers la conscience. Cette conscience, qui n’a connaissance de rien, qui est dans un rêve dont elle ne peut même pas dire où il a commencé et quand il finira, passe par des prises de connaissance avec un extérieur. Vous êtes en train d’expérimenter l’extérieur. Tous les clichés qui vous viennent de l’extérieur vous aident justement à bâtir votre âme.

L’âme a trois niveaux, et son premier niveau est la psychologie. Il est donc bon, dans cette ère-ci, que tant de psychologues soient nés et défendent cette science, même si quelque part elle est encore très limitée. Ils sont en train d’avoir accès à la première partie de l’âme, et eux croient avoir accès à la personnalité. C’est dans cette psychologie qu’est enfermé le karma, parce que la psychologie, comme une antenne, est tout entière dirigée vers l’extérieur éthérique, l’éthérique des autres individus, l’éthérique de la planète.

La psychologie, c’est la psyché, celle dont on a parlé dans les temps reculés. La psychologie se mêle en fait à la psyché des autres. Pour qu’un psychologue arrive à équilibrer quelqu’un de perturbé, il ne faut pas qu’il travaille simplement sur les problèmes vécus par cette personne. Il faut, en même temps qu’il travaille sur une personne, et qu’à travers cette personne, il travaille sur toute une nation. Parce que la psyché de la personne, est la résultante de toute une nation.

Naturellement il y a des problèmes qui sont beaucoup plus personnels que d’autres. Mais il faut comprendre qu’il y a résonance de tous les problèmes nationaux, ou des problèmes de la race, à l’intérieur de l’individu. S’il y a des échecs dans la psychologie, dans la thérapie psychologique, c’est justement parce qu’elle ne considère pas l’interaction des autres psychés sur la psyché individuelle. Tant que le problème de la personne s’arrête vraiment à quelque chose de purement personnel, cela peut, avec la bonne volonté du malade, fonctionner et être dégagé. Sinon il y a rupture.

Revenons à l’astrologie.

Lorsque cette astrologie se projette dans la matière en passant par cette psyché, son premier but, dans les premières ères, est de donner la forme à l’individu. Et c’est pour cela que l’on peut dire que tel individu est typiquement verseau, par exemple, à cause de sa morphologie, j’entends.

Comment se fait-il que les planètes aient le pouvoir de typer physiquement les hommes ?

Pourtant vous êtes nés de votre père et de votre mère, vous n’êtes pas nés d’Uranus ou de Vénus. Cela se peut parce que telle est leur mission. Il ne faut pas oublier que les créateurs, puisque, comme je vous l’ai dit, il n’y en a pas qu’un au niveau de votre galaxie, pour votre cas, les créateurs doivent comme des alchimistes jouer avec les vibrations environnantes pour créer tel type d’individu, tel animal, telle plante, telle zone de la nature. Ils ont recours à l’influx de telle ou telle autre planète.

C’est pour cela qu’il y a des gens qui sont typés, véritablement typés taureau, véritablement typés bélier, et typés sur un plan physique, parce qu’il s’agissait de donner d’abord une forme dense, et cela a été leur première mission. Remarquez, qu’il est question dans la bible de sept jours pour former le monde. En fait, il y a véritablement sept planètes, et chaque planète a eu son ère, parce qu’il ne s’agit pas de jours dans la bible, mais d’ères. Chaque planète a eu sa période d’influx maximum pour donner une forme spécifique, et dans les noms de la semaine cela est resté. Les jours de la semaine portent le nom des planètes. Ensuite, les planètes donnent une forme plus subtile, la forme de l’âme.

Qu’est ce que l’âme ?

On pourrait croire qu’elle n’est que substance, conscience. Et maintenant je viens de dire qu’elle est forme. (Qu’est ce qui se passe grand frère ? Je ne vous dis pas des bêtises, rassurez-vous). Seulement il faut comprendre que cette étincelle qui était complètement dans le rêve, pour rejoindre sa partie non née, (et j’expliquerai ce que cela veut dire mais plus tard), doit prendre tout un cheminement de reconnaissance, d’éveil de la conscience et du discernement, du « Je ». Il faut pour cela une forme intermédiaire qui ne soit pas tout à fait physique, mais pas tout à fait bouddhique, athmique, ou subtile en fait pour résumer.
Partout dans la création il y a des intermédiaires, pour vous c’est l’âme qui se compose petit à petit.
Quand l’individu naît dans ses premiers cycles, il a un corps éthérique très racé, très petit, parce qu’il n’a pas de mémoire. L’individu va vivre quatre, cinq, six, dix, trente, quarante réincarnations, et au fur et à mesure, son corps éthérique va s’épaissir. C’est un peu comme le dépôt de calcaire qui se fait quand vous mettez chaque jour de l’eau dans une casserole.

Au fur et à mesure après avoir capté les expériences de sa vie, qu’il les ait vécues et transmises au corps éthérique, à la mémoire, cela va petit à petit constituer une âme, c’est-à-dire cet intermédiaire.
Il faut tout un cycle, rien que pour composer l’intermédiaire. Vous avez déjà travaillé tout un cycle, pour obtenir seulement votre âme, cette chose qui passe d’un univers à l’autre, du physique à l’astral, du physique à l’éthérique. Il a fallu longtemps rien que pour composer cela. Ce qui fait que maintenant, vous vivez en tant qu’âme.

Dans les religions, et même dans l’ésotérisme, on emploie le mot âme comme nom générique de ce qui voudrait exprimer le moi suprême, l’initié de tous les degrés comme on dit aussi, le Moi éternel.
Cette âme donc, une fois qu’elle est petit à petit constituée, doit apprendre non plus à mourir, mais à devenir comme son essence. En fait, le physique est là uniquement comme prétexte pour vous bâtir une âme, une âme qui va être initiée, qui va être un jour semblable à la non née.

S’il existe en vous une partie qui est non née, qui est immortelle, qui est initiée, qui a tous les pouvoirs, comment se fait-il que vous devez être initiés ?

C’est ce que j’entends souvent dans les esprits. « Si j’ai déjà tout, pourquoi est-ce que je me fatiguerais à obtenir ce que je possède déjà ». Pourtant quelque chose, en vous, doit être initié, et c’est votre âme, c’est ce composé qui se construit à chaque vie, petit à petit.
À ce niveau-là, donc, les astres jouent une influence purement psychologique et commencent déjà à être initiatiques. Parce qu’étant donné que la psychologie est le premier aspect de l’âme, il y a forcément déjà de l’éducation et de l’enseignement dans l’essence des planètes.
Ensuite, admettons que l’individu ait acquis un raisonnement très pur, un discernement qui s’appuie sur des connaissances très fortes, une tempérance qui lui permette de contrôler son corps physique, ses désirs, ses défauts, l’astrologie n’est plus ce qui conditionne. Elle devient un instrument de rayonnement et d’action pour l’individu, qui va se servir de la planète comme on se sert d’une épée, et jouer avec les énergies de chaque planète.

Donc pour ceux qui s’intéressent à l’astrologie, il faut bien comprendre qu’à l’heure actuelle, vous êtes en quelque sorte des pionniers, dans le sens où il y a plus que l’astrologie à faire passer. En fait, il faut secouer l’humanité dans sa propre conscience. Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’astrologie est un instrument très fort. Ne vous battez pas pour faire accepter l’astrologie en temps que telle.
Par contre, utilisez cette science pure, forte et démontrable pour faire changer les gens, pour leur indiquer où est le problème social, où est le problème de l’évolution, où est le problème karmique.

L’astrologie doit être un doigt et une voie capable de reprocher ou de mettre en garde. Autrefois les astrologues étaient des alchimistes. Ils savaient très bien manipuler les planètes, manipuler dans le sens vibratoire. Ils ne faisaient rien sans le concours de la planète, parce qu’ils savaient bien que tout, étant alchimie et résonance dans les fréquences, ils devaient réunir un maximum d’aide vibratoire autour d’eux. Lorsque l’astrologue avait une opération à faire, qu’elle soit magique, sur le plan de la médecine, ou autre, il allait tout de suite chercher dans le ciel l’ami qu’il lui fallait, et il attendait sa venue.

Aujourd’hui, l’homme ne se désintéresse pas de l’astrologie, en fait, il en est très curieux. Mais les gens ont avant tout peur, et tous les astrologues se rendent bien compte, qu’ils ont plus à faire à des peureux qu’à des ignorants. Un homme qui veut connaître sa vie, a en même temps peur de la rencontrer. Quand il va voir un astrologue, il a envie qu’on lui dévoile des choses, mais il a peur qu’on voit en lui le diable qui y est caché. L’homme a honte, honte et toujours honte. Mille fois j’ai dit, qui êtes-vous pour avoir honte? Alors que vous êtes ici pour apprendre, pour vous dégrossir, pour vous purifier, pour extérioriser votre folie, pour vous débarrasser de ces vilaines choses.

Donc pourquoi avoir honte de faire ce que vous êtes venus faire pour le bien de l’humanité et le vôtre? Tous ceux qui vont consulter des voyantes ont peur. En fait, s’ils vont chez des voyants, c’est avant tout parce qu’ils sont animés par la peur. Ils n’ont pas envie de savoir, ils veulent savoir au cas où le ciel leur tomberait sur la tête, au cas où ils risqueraient quelque chose. Ils veulent par exemple connaître la date de leur mariage, mais ce n’est pas pour entendre parler du bonheur, c’est en fait pour qu’on leur dise : ne t’inquiète pas, tu ne resteras pas vieille fille. Ce n’est pas pour entendre : sois contente, tel jour tu rencontreras ton amour. Tous les gens sont motivés par une peur intérieure, tellement forte qu’elle les aveugle dans la démarche qui pourrait les libérer de cette peur.

Si l’astrologue veut agir efficacement, il doit être fort. Plutôt que d’essayer d’apaiser les choses, il faut au contraire taper fort. Il faut, à la manière d’un père ou d’une mère, savoir avec poids montrer ce qui est néfaste, pendant que l’autre est en train de trembler. Prenez la main de la personne et dites-lui : « Voilà l’endroit où tu peux t’en sortir, voilà l’endroit qui va te permettre d’être fort, vainqueur et victorieux ». Il faut jouer entre la force et l’amour maternel.

En fait, il faut se comporter comme un initiateur ou comme un maître. Le maître appuie avec force pour montrer, parce que le maître est la réalité, et l’astrologie c’est la réalité. Donc il faut montrer la réalité, et il n’y a pas trente six façons de montrer à quelqu’un qu’il est méchant, ou qu’il est violent, et à quel niveau ça se manifeste chez lui. Il faut lui montrer que par rapport à d’autres planètes, par rapport aux circonstances de sa vie, ce qu’il peut faire de cette violence, ce qu’il peut faire de l’énergie puissante d’un conflit.
Il faut, en fait, lui apprendre à devenir alchimiste de son propre thème astrologique, pour qu’il ne soit plus le conditionné, mais celui qui manipule ses énergies et construit avec, au lieu d’être construit.