Skip to content

"⇩ Votre Série Spiritualité et Illumination ⇩"

Archives pensées du jour-2009



Ne te charge pas beaucoup. Ta tâche est le peu.
Le peu est difficile. Tache de voir la différence entre le beaucoup et le peu. Ce qui est beaucoup est dilué.
Il y a beaucoup d’hommes dilués.

*****************

Ta vie n’est pas sur la voie de droite positive comme tu dis, pas plus que sur la voie de gauche négative.
Ta vie est au centre et le centre est ici, maintenant.



Quelques pensées célèbres.

Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout.

**********

La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments, c’est de les faire soupçonner

**********

Il faut tenir une résolution parce qu’elle est bonne et non pas parce qu’on l’a prise.

**********

La rêverie est la vapeur de la pensée.

**********

L’art d’être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l’art de réussir.

**********

N’en faut pas trop n’en faut, tout excès est un défaut.


Lorsque je prie est-ce que je peux fumer ? Non
Lorsque je fume est-ce que je peux prier ? Oui


La chance n’existe pas, si ce n’est celle que l’on veut bien se donner.

 

****************

Ne jamais faire à autrui ce qu’il ne voudrait pas qu’on lui fît.

 

****************

Le contraire de toute vérité est aussi vrai que la vérité elle-même. ( Un être n’est jamais tout à fait un saint ou tout à fait un pêcheur.)
****************

Ce que le cœur est plein, la bouche en déborde.
******************

Réfléchir, c’est nier ce que l’on croit.



 

La chaleur qui te brûle est un feu d’amour non contrôlé.

Le froid est un feu d’amour pas encore éveillé.
Seul le cœur te donne la véritable chaleur de l’amour.


La chance n’existe pas, si ce n’est celle que l’on veut bien se donner.

****************

Ne jamais faire à autrui ce qu’il ne voudrait pas qu’on lui fît.

****************
Le contraire de toute vérité est aussi vrai que la vérité elle-même.
( Un être n’est jamais tout à fait un saint ou tout à fait un pêcheur.)
****************
Ce que le cœur est plein, la bouche en déborde.
***************


Réfléchir, c’est nier ce que l’on croit.

QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER !
Je veux te révéler le sens de cette vie :Aimer et Être aimé !

… Car ton Père céleste est Amour, car ta Mère la Terre est Amour,
car le fils de l’homme est Amour. C’est par l’Amour que les trois ne font qu’un.

Tout ce qui existe a été conçu selon la loi de l’Amour qui est Sagesse.

Le seul chemin qui mène au bonheur est celui de l’Amour.

Aimer, c’est voir la Divinité dans cet autre que tu aimes ; qu’il voit cette divinité en toi est le signe de son Amour, car la Divinité est Amour.

Faire la volonté céleste, c’est donner cet Amour à tous les êtres. Si tu sais voir la Divinité partout où tes yeux se portent, tu ne manqueras de rien.

Si tu aimes quelqu’un, tu réponds à l’Amour Divin à travers celui que tu aimes. Si tu t’aimes toi-même, tu deviendras parfait, car tu sauras voir l’être Divin qui est en toi, et tu le manifesteras,
en purifiant chaque jour davantage ton corps, ton âme et ton esprit. Alors la compassion jaillira de ton cœur, tu comprendras les peines de tous les êtres et tu pourras les aider.

QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER !
Ne maudis pas celui qui t’a fait du mal, il n’était pas encore éveillé à l’Amour. Sa véritable nature, qui est tournée vers le bien, ne s’est pas encore révélée. Pardonne-lui, afin qu’il puisse comprendre le mal qu’il t’a fait, et ainsi s’éveiller à la vie Divine.

Pardonner, c’est se libérer de toute rancune et faire confiance à la loi de la justice cosmique. Si tu te libères de toute rancœur, cette justice se manifestera sous tes yeux. Si tu aimes, tu prends conscience de la force Divine qui t’habite et tu peux soulever des montagnes.

D’où que vienne l’Amour, respecte le, car c’est cette force qui t’est envoyée.

Quand tu dis : « Je t’aime », pense que ce « Je » qui aime est la Divinité en toi, quand on te dit « Je t’aime » pense que ce « Je » qui aime est la Divinité en l’autre. Ainsi, tu n’auras plus jamais peur de l’Amour. Tu t’y plongeras et deviendras Amour. Tous les êtres méritent ton Amour, car c’est cette énergie Divine que tu aimes en eux. Aussi dois-tu voir le bien dans chaque être que tu rencontres, et ce bien se manifestera.

Ce sur quoi tu portes ton attention se développe toujours. En toi-même comme en chacun, vois les qualités de l’âme, afin qu’elles puissent jaillir pour apporter au monde sa guérison. Les défauts ne constituent que l’enveloppe, l’apparence extérieure de l’être humain, non son essence. Seul l’Amour permet de pénétrer cette écorce de la personnalité et de découvrir les richesses cachées de l’âme. L’Amour traverse les apparences. Si tu veux recevoir l’Amour de tous, aime la perfection latente en chacun. Ainsi, tu aideras chaque âme à se réaliser.

L’Amour est ta seule richesse inaltérable. Qu’il soit dans ton regard, afin que chaque chose te montre sa réalité intérieure.

QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER !
Aimer, c’est devenir un avec l’être que tu aimes, et non pas devenir un objet pour lui, ni le considérer comme un objet pour toi. Devenir un avec la personne que tu aimes supprime le rapport de force et permet de vivre dans la vibration de l’Amour réalisé. Elle seule peut t’apporter ton épanouissement. En elle, la soif et la faim n’existent plus, et le rapport de force se limite au jeu qui pousse les corps l’un vers l’autre. Il ne déborde plus dans la vie affective ou sociale, et la guerre des sexes, qui est à la racine de toutes les guerres, disparaît.

Toutes les formes de guerre ne sont que le reflet de cette mésentente entre le mâle et la femelle dans chaque être humain. Mésentente entre le conscient et le subconscient, entre l’esprit et l’âme, entre les pensées et les sentiments. Unis tes pensées et tes sentiments autour de la voix de l’Amour, afin de rétablir la paix à l’intérieur de toi-même.
L’homme et la femme en toi seront réconciliés et ne feront plus qu’un. Alors tu verras s’accomplir le souhait de ton cœur. Alors seulement tu reconnaîtras l’être qui aura fait le même travail que toi, pour permettre d’établir la paix en lui comme dans le monde. Alors, seulement, tu pourras devenir un avec lui. Quand deux âmes ne font qu’un, elles se comprennent d’un seul regard. Gestes et paroles deviennent inutiles pour elles.

Souviens-toi toujours de ceci :

Ce que tu établis à l’intérieur de
toi-même se matérialise à l’extérieur.
Le monde des causes est en toi.
Installe en toi l’Amour.
Marie ton corps à ton esprit.
QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER!

Ne te demande pas et ne demande pas si on t’aime. Douter de l’Amour que l’on te porte, c’est douter de la force de vie elle-même. C’est aussi absurde que de douter du lever du jour après chaque nuit.

L’Amour te protège en toutes circonstances, alors ne crains jamais de trop aimer. Le monde a besoin de ton Amour, et l’on n’aime jamais trop. Chaque graine d’Amour que tu sèmes te reviendra multipliée. Laisse sa liberté à la personne que tu aimes. Apprends à aimer comme aime le soleil, il répand sa chaleur sur tous, sans distinction, il n’attend rien en retour, et nul ne peut l’éteindre.

Transforme en Amour la jalousie qui, comme le doute, détruit l’Amour. On manifeste aussi ce que l’on craint, car le doute, de manière égale au désir, a pouvoir de création dans ton imagination. Le véritable Amour bannit le doute. Il ne peut que grandir. Il apporte la santé, l’abondance, la connaissance et la paix. Nul ne peut l’offenser.

L’Amour fait acquérir les qualités et les défauts de l’être aimé, car l’amoureux fixe son attention sur celui qu’il aime. Exerce-toi à ne voir que les qualités en l’élu de ton cœur. Ainsi tu les manifesteras toi-même, et tu l’aideras à dissoudre ses défauts. Le diable mourra de ton indifférence.
L’Amour ne se venge jamais. Trouve en lui la force d’aimer le Divin caché dans ton ennemi. Il se transformera sous tes yeux en ami. Au lieu de descendre à son niveau en cherchant à te venger du mal qu’il t’a fait, tu l’aideras à monter vers la lumière qui brille en toi.

L’Amour est miséricorde. Si la pensée de quelqu’un demeure en toi, tu sauras que tu es aimé de celui-là.

L’Amour est confiance absolue. Ton Amour n’est pas vrai si tu admets que l’être aimé peut te faire du tort.

QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER !
L’Amour est patience et don de soi. Il fait entendre la musique de l’univers. Si tu t’y opposes, tu souffriras. Laisse-le couler en toi, il est vie éternelle. Le seul but du travail de régénération est de te transformer en canal parfait de l’Amour. Ce corps grossier deviendra corps Divin, afin de te révéler les degrés supérieurs de l’Amour où toute contradiction s’évanouit. L’Amour s’apprend. Commence par aimer de ton mieux une personne que tu entoureras de tes plus belles pensées. Puis étends cet Amour peu à peu aux autres sans cesser d’aimer la première. Ainsi tu deviendras un avec toute l’humanité et tu auras réalisé ta mission sur cette terre. Que ton Amour s’étende à tout ce qui vit, à tout ce qui t’entoure.
La vérité se dévoile devant l’homme de l’Amour. L’Amour est nourriture pour ton âme. Si tu cesses de t’en alimenter, tu perdras la vie. L’Amour Divin est la force magique qui accomplit tous les miracles.

Lui seul peut te laver et te libérer de tes chaînes. Ne cherche pas ailleurs la pierre philosophale des alchimistes. L’Amour est ta baguette magique. Il rend le mal impuissant. Il établit le règne du bonheur. Il apporte avec lui tous les biens, la vie, la santé, la réussite, il te les donnera.

Aime d’abord, et tu seras aimé, et l’Amour te couvrira de ses bénédictions. Tu apporteras la joie autour de toi. Tu donneras et recevras la vie en abondance. Près de toi les malades guériront. L’Amour est la science de toutes les sciences. L’intelligence sans Amour n’est que sottise.
QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER !
Dès que tu aimeras, le sens de l’Amour te sera révélé. L’Amour est l’eau qui arrose le jardin de ta vie et lui donne fleurs et fruits. Accepte-le pour que tes œuvres soient grandes et puissent contribuer à l’évolution de l’homme. L’Amour est harmonie et liberté. Jette tes faiblesses à son feu, elles se transforment en force.


Seule la pureté qui est perfection permet à l’Amour de demeurer. Si tu veux rester pur dans tes pensées, dans tes sentiments et dans tes actes tu t’opposeras aux grands courants contraires et cela risque de te faire souffrir. Mais sache que cette souffrance n’est qu’un prélude à l’Amour.

À ce moment-là, garde en ton cœur la reconnaissance pour chaque petite joie que tu reçois tout au long des jours.

Ainsi, tu prépareras ton organisme à supporter les gigantesques vibrations de l’Amour Divin qui ouvrira tes sept étoiles. Seul, ce qui a été accompli avec Amour demeurera,

Car ton Père Céleste est Amour.
Car ta Mère la Terre est Amour.
Car le Fils de l’Homme est Amour.
C’est par l’Amour que les trois ne font qu’un.
QUE L’AMOUR SOIT TON BOUCLIER !




Une petite histoire tirée de l’enseignement de Pastor sur le lâcher prise.
Écrite par Jocelyne, internaute fidèle du site.

C’était un peuple qui vivait dans l’eau, au creux des lits du plus petit ruisseau aux rivières et fleuves.

Ce peuple était continuellement pétrifié par la peur, ces êtres en étaient tellement figés, qu’ils ne savaient pas quoi penser, ni comment faire pour s’en libérer ; et par crainte que le courant les emporte, ces êtres s’accrochaient aux racines des arbres tout au long des berges, et ils s’accrochaient, s’accrochaient, s’accrochaient…
Un jour, un de ces êtres s’exclama devant les autres :

– Je n’en peux plus ! je m’ennuie à être accroché comme cela à la racine de cet arbre, j’ai bien envie de tout lâcher !

– Tu es fou ! tu vas te trouver fracassé contre les rochers et c’est la mort certaine, lui disaient les autres.

– Oui, peut-être, mais au moins je serai libre, libre !
Là, accroché à cette racine, je m’ennuie, je m’ennuie à mourir, la peur m’use lentement et je suis fatigué !

– Et où penses-tu pouvoir aller comme ça, et puis, tu ne sais pas ce qui t’attend, qui vas-tu rencontrer et dans quel monde ?

– Oui, je sais tout cela, je verrai bien au fur et à mesure de mon voyage. Et si la rivière coule dans ce sens, c’est qu’elle sait, elle, où elle va. Je n’aurai qu’à la suivre, tout simplement.

Il en avait tellement assez de cette vie, qu’un jour il prit la décision de lâcher cette racine et il lâcha prise et fut immédiatement emporté par le courant.

Au début de son voyage, il fut un peu désorienté, dérivé, ballotté et jeté contre les rochers.

Mais il apprit très vite à sauter, à éviter les obstacles, et même à jouer avec le courant.
L’ennui et la peur n’étaient qu’un vieux désagréable souvenir et sa vie devenait un jeu et il était heureux.

Le peuple, qui était toujours fortement accroché aux racines des arbres tout au long du cours d’eau, le voyant passer à la surface de l’eau, s’écriait : oh ! un Messie !



Réussir c’est tout mettre en œuvre pour devenir soi-même.

Les  événements sont neutres.
C’est notre manière de les interpréter qui les rend facilitants ou limitants pour nous.


En effet, de nombreux filtres s’interposent entre la réalité et la perception que nous en avons: le filtre de nos cinq sens, les filtres de nos croyances et ceux de notre environnement géographique, culturel, social, intellectuel, imaginaire.

Ce que nous percevons est également un reflet de notre état interne, un écho de notre émotionnel du moment.
Notre perception de la réalité est ainsi parfaitement mouvante.


“ Rien dans la vie, à moins d’un coup de chance, ne peut être réussi du premier coup.
La chance en soi n’est pas intéressante: elle ne nous apprend rien.
L’échec, lui, est riche d’enseignements pour le futur.”


Jocelyne nous fait partager une réflexion sur le silence.

Le silence a-t-il un son ?

On entend souvent dire “le silence est pareil au vide”, faut-il encore connaître le “vide” pour pouvoir le comparer.

Il y a des mouvements qui n’émettent pas de son, par exemple, un battement de cil; le silence est donc mouvement.

Spontanément, l’homme associe le silence à la notion de “rien”. Au premier plan, on se laisserait bien tenter de penser qu’il n’y a pas de vie avec le silence. Le silence fait peur à celui qui s’agite sans cesse; pourquoi a-t-il peur ? Pour la personne qui en a peur, le silence est son miroir, lui renvoie qui il est, ce qu’il fait, ce qu’il pense, ce qu’il veut etc…

Lorsque l’homme accepte de faire silence en lui et autour de lui, ce silence devient le meilleur nettoyeur qui existe pour drainer son esprit.

Ce merveilleux silence est une parfaite voie ferrée pour atteindre notre conscience.

L’homme qui médite n’a pas peur du silence, bien au contraire, il est son allié préféré, pour cet homme-là, le silence est un infini mouvement, il est un alphabet mystérieux, une sorte de phonétique divine dont l’entendement humain ne connaît pas mais peut essayer de percevoir.
Le silence est plus doux que le velours, en méditation, il nous enveloppe à l’extérieur et à l’intérieur de nous-mêmes.
Les sons du silence sont merveilleux.

Le silence est donc énergie, il est salvateur, guérisseur, c’est un des frères de la Paix.

Je vous souhaite donc de vivre et d’accepter votre Silence, et de reconnaître dans vos journées et vos nuits le Silence de la Vie.
Chut ! silence…